2709 – Affaire Skripal … L’Allemagne est le pays, dans lequel le conflit militaire aurait lieu

Sigmar Gabriel, Aussenminister  Sigmar Gabriel

par Sigmar Gabriel, ancien ministre allemand des Affaires étrangères – Horizons et débats – N° 8, 16 avril 2018 –

Avec la tentative d’assassinat en Grande-Bretagne d’un – selon les dires – ancien agent double, nous vivons actuellement l’une des pires escalades de ces derniers temps.

Et, bien sûr, je comprends tout citoyen britannique qui, en entendant qu’il s’agit d’une arme de guerre chimique développée en Union soviétique, pense d’abord à la question suivante: si elle y a été développée et si elle a été produite dans les anciens États membres de l’Union soviétique et si c’est un agent double russe, alors cela pourraient être des indices que ces armes proviennent de Russie. […]

Cependant, je nous conseillerais en tant qu’Allemands et Européens de ne pas nous laisser entraîner dans un débat public de plus en plus aigu.

Dans notre État de droit constitutionnel, il existe une méthode relativement simple mais efficace pour examiner les différends juridiques. C’est la suivante: quelqu’un est innocent jusqu’à ce qu’un tribunal ait prouvé le contraire.

Cette présomption d’innocence n’a pas pour but d’évincer le scandale que représente l’utilisation d’une arme chimique de guerre pour tuer un être humain, ni la préoccupation britannique.

La seule façon d’aller de l’avant est de charger les organismes internationaux d’enquêter sur cette affaire et de nous fournir ensuite les éléments de preuve pouvant être utilisés pour l’une ou l’autre évaluation de cette affaire meurtrière.

Nous sommes membre d’une organisation des Nations Unies pour le contrôle et la destruction des armes chimiques.

Je pense que la chose la plus sage à faire est de confier ces enquêtes à cette institution même, de leur donner toutes les informations et, après l’enquête, de déterminer quelles conclusions politiques nous en tirons – mais pas avant.

Cela évitera peut-être le développement du pire poison dans les relations internationales: la spirale des soupçons mutuels et d’histoires étranges, dans lesquels les idées les plus bizarres sont développées sur les raisons pour lesquelles l’autre partie a peut-être fait ceci ou cela et toutes poursuivant leurs propres théories de conspiration. Cela rappelle les pires films de James Bond.

Pourquoi suis-je partisan d’une position allemande aussi équilibrée?

  • Parce qu’ici nous savons suite à notre propre histoire, à quelle vitesse les récits nationaux peuvent être abusifs en montant les uns contre les autres,

  • parce que nous savons qu’en fin de compte, les civils et la population paieront le prix de tels développements, dans le doute avec leur santé et leur vie.
  • Mais également parce que nous savons que les confrontations se font toujours dans un lieu.
  • Si on en arrive à des affrontements militaires, ce sera sur le sol de la République fédérale d’Allemagne et de l’Europe.    

Source: «25 Jahre Deutsch-Russisches Forum e. V.» [25 ans de Forum germano-russe e.V.] extrait du discours du 15/3/18 à l’Hôtel Adlon à Berlin

(Traduction Horizons et débats)


source/ https://www.zeit-fragen.ch/fr/ausgaben/2018/nr-8-10-april-2018/deutschland-ist-das-land-in-dem-der-konflikt-militaerisch-ausgetragen-wuerde.html