2455 – Courte Conférence de presse de Maria Zakharova, porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères, Moscou, 12 janvier 2018

12 janvier 201817:44

ZAKHAROVA 2018.01.13 34886eda-39e0-46ba-a073-c16eaeb3c4ef

Sur la visite du Ministre russe des Affaires étrangères

Sergueï Lavrov à New York pour participer aux réunions

du Conseil de sécurité des Nations unies

Jeudi 18 et vendredi 19 janvier, le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov se rendra à New York pour participer aux deux réunions de haut niveau organisées en janvier par le Kazakhstan, qui préside le Conseil de sécurité des Nations unies, sur les thèmes

Kazakhstan, 800px-Visa_policy_of_Kazakhstan

Kazakhstan, en rouge

 

  1. de « La non-prolifération des armes de destruction massive: mettre en place des mesures de confiance »
  2. et de « La construction du partenariat régional en Afghanistan et en Asie centrale en tant que modèle d’interdépendance entre la sécurité et le développement« .

Kazakhstan - le Président du Kazakhstan Noursoultan Nazarbaev,nazarbayev

le Président du Kazakhstan Noursoultan Nazarbaev,

La première réunion sera présidée par le Président du Kazakhstan Noursoultan Nazarbaev,

Kazakhstan le Ministre des Affaires étrangères du Kazakhstan Kaïrat Abdrakhmanov 1049880499

  Ministre des Affaires étrangères du Kazakhstan Kaïrat Abdrakhmanov

la seconde par le Ministre des Affaires étrangères du Kazakhstan Kaïrat Abdrakhmanov.

Nous trouvons très opportune l’initiative du Kazakhstan d’organiser ces activités. Leur importance est définie par le grand intérêt des États membres de l’Onu, qui prônent le renforcement du rôle central du Conseil de sécurité dans la recherche et l’élaboration de solutions efficaces aux principaux problèmes des relations internationales.

Nous espérons que ces réunions permettront un échange d’avis substantiel sur les problèmes liés à la non-prolifération des armes de destruction massive et sur la situation en Asie centrale et en Afghanistan.

Un entretien à part du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov avec le Secrétaire général de l’Onu Antonio Guterres est prévu. Le calendrier des entretiens bilatéraux est en cours de préparation et nous vous informerons en détail de ces contacts.

 

Sur les déclarations de David Satterfield, secrétaire d’État adjoint des USA par intérim pour les affaires du Moyen-Orient

 

USA David Satterfield, secrétaire d'État adjoint des USA170808073012-david-satterfield-exlarge-169

USA David Satterfield, secrétaire d’État adjoint des USA

Je voudrais citer les déclarations faites pendant les audiences au Sénat par David Satterfield, secrétaire d’État adjoint des USA par intérim pour les affaires du Moyen-Orient. Elles ont été nombreuses, j’ai noté les plus odieuses d’après moi. Il a déclaré notamment que les USA ne comprenaient pas quelle était la stratégie à long terme de la Russie en Syrie.

  • Nous organisons toutes les semaines des conférences de presse de la porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères, dont les sténogrammes sont publiés sur le site officiel du Ministère.
  • Nous y accordons une attention particulière à la stratégie à long terme de la Fédération de Russie en Syrie, précisément.
  • Le Département d’État américain pourrait tout de même faire connaître à son représentant haut placé les textes de nos déclarations et conférences de presse, ainsi que les sténogrammes du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.
  • Tous les jours, l’Administration présidentielle russe et notamment le Président russe Vladimir Poutine, le Ministère russe de la Défense et le Ministère russe des Affaires étrangères parlent des démarches entreprises par la Russie pour régler la situation en Syrie à titre de mesures pour un rétablissement à long terme de la structure étatique syrienne.

Qu’y a-t-il d’incompréhensible?

Cela ne peut l’être incompréhensible que pour ceux qui ne s’intéressent pas à ce sujet. Nous ne pouvons pas attendre une telle incompétence d’un secrétaire d’État adjoint des USA.

Dans une autre déclaration, le secrétaire d’État adjoint des USA par intérim pour les affaires du Moyen-Orient David Satterfield a noté que les USA avaient l’intention d’agir en Syrie via l’Onu pour faire contrepoids au Congrès du dialogue national syrien de Sotchi. Il a notamment déclaré:

« Nous avons l’intention d’agir, dans tout ce que font les USA et la communauté internationale, via l’Onu, via la légitimité du Conseil de sécurité des Nations unies et de la résolution 2254. C’est un contrepoids à Sotchi, aux initiatives russes appelées à contrôler et à se limiter à sa propre piste. Nous ne pouvons pas et ne légitimerons pas le processus de paix alternatif mené par la Russie ».

  • Sait-il que l’Envoyé spécial du Secrétaire général de l’Onu pour la Syrie Staffan de Mistura s’est rendu à Moscou, qu’il a rencontré le Ministre russe des Affaires étrangères et le Ministre russe de la Défense, que des modalités ont été mises au point pour faire participer l’Onu directement au déroulement du Congrès du dialogue national syrien prévu à Sotchi?

 

  • N’a-t-il pas entendu les déclarations du Secrétaire général de l’Onu et de son représentant? N’est-il pas au courant des efforts entrepris par la Russie, conjointement avec l’Onu, pour rétablir à long terme la structure étatique syrienne?

Il est consternant que les USA disent très ouvertement qu’ils feront contrepoids au déroulement du Congrès – qu’ils cherchent par ailleurs à présenter comme une opposition aux processus de Genève.

Nous avons dit à plusieurs reprises que ces processus étaient interconnectés. Un règlement à part entière de la crise est impossible sans Genève et Astana, sans la participation des plate-formes de négociation qui ont travaillé très activement ces dernières années.
Tous ces éléments font partie intégrante du processus global. Il est étonnant qu’aujourd’hui l’opposition au déroulement du Congrès à Sotchi soit exprimée ouvertement, notamment par les diplomates américains.
Maintenant nous comprenons pourquoi certains groupes de l’opposition syrienne déclarent qu’ils n’ont pas de position claire concernant leur participation au Congrès. Nous voyons qui est derrière cela et qui l’empêche activement.

USA David Satterfield, secrétaire d'État adjoint des USA Veteran_American_diplomat_David_Satterfield_t580

Dans une autre déclaration – qui semble tout aussi odieuse – David Satterfield met en avant que

« la Russie a annoncé que la lutte contre Daech en Syrie était terminée, mais les USA et leurs partenaires de coalition ne pensent pas que c’est la fin des efforts ».

C’est une incompréhension totale de ce que notre pays fait et faisait en Syrie.

Au début, la Russie proposait (au cas où les responsables haut placés du Département d’État américain nommés récemment l’ignoraient)

  • de lutter ensemble contre Daech et d’autres groupes terroristes,
  • de le faire sur une base juridique internationale.

Puis, faute d’avoir entendu la volonté de travailler ensemble, avant tout de la part des USA en tant qu’État menant une certaine coalition antiterroriste en Syrie, la Fédération de Russie a dû lancer sa fameuse opération pour lutter contre les groupes terroristes, à laquelle vous avez assisté pratiquement ouvertement, parfois en direct en vous rendant dans les régions.

Durant cette opération, nous avons dit plusieurs fois que les USA et leur coalition internationale soutenaient directement certains groupes terroristes.

Certains politiciens américains disent que ce n’est pas la Russie qui a remporté une véritable victoire dans l’affrontement contre Daech, mais eux. Aujourd’hui tout est présenté comme si les USA étaient restés seuls face à l’ennemi. C’est une incompréhension totale de ce qui se passe dans la région.

Après m’être attardée sur ces déclarations destructives, étranges et odieuses de certains diplomates américains, je voudrais passer aux choses concrètes.

 

 

à suivre

SOURCE/ http://www.mid.ru/fr/foreign_policy/news/-/asset_publisher/cKNonkJE02Bw/content/id/3017813