2196 – Conférence de presse de Maria Zakharova, porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères, Yalta, 15 septembre 2017

15 septembre 201717:44

1

Préambule sur l’ attentat du métro de LONDRES

2

Sur la participation du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov aux travaux de la 72e session de l’Assemblée générale des Nations unies

3

Sur la prochaine réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères des États membres de l’Organisation de coopération de Shanghai

4

Sur la réception organisée au Ministère russe des Affaires étrangères à l’occasion du Nouvel an musulman

5

Sur l’évolution de la situation en Syrie
Note sans a priori : dans le point 1 est évoqué la nécessité de légiférer sur les « armes dans l’espace » La Russie et la Chine sont prêtes au dialogue … qu’en sera-t-il des États Unis et de l’Europe ? 
 

 

Je vais commencer par les événements alarmants, en évoquant ce qui s’est passé dans le métro londonien.

Suite à l’explosion déclenchée à la station Parsons Green du métro londonien dans la matinée du 15 septembre selon les informations préliminaires, nous préconisons aux citoyens d’éviter la zone de la station et les quartiers environnants. A 8h20, des policiers, des pompiers et des ambulances ont été envoyés sur les lieux. A l’heure actuelle, l’incident est qualifié d’attentat par les autorités. L’Ambassade de Russie à Londres est en contact permanent avec la police pour établir l’éventuelle présence de citoyens russes parmi les victimes et les blessés.

Les citoyens russes peuvent s’adresser à l’Ambassade pour demander de l’aide ou fournir des informations utiles en composant le numéro d’urgence indiqué sur son site internet. Aucune requête n’a encore été reçue mais, je le répète, il est possible de le faire: les numéros verts de l’Ambassade de Russie à Londres fonctionnent.

2017.09.18 ONU b6da79668108e4f5d20c0b5cd4706

1- Sur la participation du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov aux travaux de la 72e session de l’Assemblée générale des Nations unies

L’événement central de la semaine prochaine sera la participation de la délégation de la Fédération de Russie à la 72e session de l’Assemblée générale des Nations unies. Mardi 12 septembre à New York s’est ouverte la 72e session de l’Assemblée générale des Nations unies.  Dans le cadre de ce forum international de la plus haute importance, les États membres de l’Onu évoqueront un large éventail de problèmes d’actualité de dimension régionale et mondiale.
La délégation russe sera présidée par le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. Jeudi 21 septembre, il prononcera un discours pendant la discussion politique générale à l’Assemblée générale.

L’agenda de travail de Sergueï Lavrov à New York contient plusieurs dizaines d’activités de haut niveau et d’entretiens bilatéraux. Il participera aux entretiens traditionnels des ministres des Affaires étrangères aux formats multilatéraux et régionaux, notamment l’OTSC, l’OCS, les Brics, la CEMN, le TICE, la CICA et la Celac, ainsi qu’aux réunions thématiques de haut niveau organisées en marge de l’Assemblée générale sur les problèmes d’actualité.

Un entretien est prévu avec le Secrétaire général de l’Onu Antonio Guterres et avec le Président de la 72e session de l’Assemblée générale Miroslav Lajcak.

  • Nous prônons de manière immuable un ordre mondial polycentrique et une sécurité égale et indivisible pour tous les pays, ainsi qu’un respect inconditionnel de la souveraineté et des droits des peuples à disposer d’eux-mêmes.

  • Nous défendrons le respect des principes de primauté du droit international, ceux de la Charte de l’Onu, et les prérogatives statutaires de son Conseil de sécurité qui assume la principale responsabilité du maintien de la paix et de la sécurité.

Conformément aux intérêts nationaux,

  • nous affirmerons à l’Onu à quel point il est inadmissible de déformer l’histoire et de réviser le bilan de la Seconde Guerre mondiale.

Dans le cadre de ces efforts, aussi bien que dans le contexte de la lutte contre toutes formes et manifestations de racisme, de discrimination et de xénophobie, 

  • la Russie va de nouveau déposer à l’Assemblée générale le projet de résolution « Lutte contre la glorification du nazisme, du néonazisme et d’autres pratiques qui contribuent à alimenter les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l’intolérance qui y est associée ».

Ce document bénéficie du soutien le plus fort de la majorité écrasante des États Membres de l’Onu.

Cependant, certains n’ont pas assez de volonté politique pour s’opposer à la glorification des nazis et de leurs adeptes dans certains pays.

Nous espérons que les délégations qui, en 2016, se sont abstenues ou ont voté contre cette initiative, sauront revoir leur position.


Nous soutiendrons la réforme de l’Onu initiée par le nouveau Secrétaire général.

  • Elle doit viser son adaptation aux réalités actuelles, tout en préservant le caractère intergouvernemental de l’Organisation et le respect inconditionnel du principe de séparation des pouvoirs entre ses organes principaux, comme le stipule sa Charte.

  • Cela concerne le travail dans le domaine de la paix et de la sécurité, ainsi que dans la sphère du développement et de l’organisation de la gestion.

  • Nous sommes prêts à travailler activement sur la réforme du Conseil de sécurité des Nations Unies afin de le rendre plus représentatif sans préjudice pour son efficacité et son efficience.

  • Nous soutenons les initiatives réalistes visant à optimiser les activités de l’Assemblée générale des Nations Unies. Nous accordons une attention particulière à la mise au point des méthodes de travail et à la rationalisation de l’ordre du jour, actuellement surchargé.

DF-SC-85-03352

La prévention du déploiement d’armes dans l’espace circumterrestre est l’une des priorités de la Russie.

Le projet russo-chinois de traité sur la prévention du déploiement d’armes dans l’espace, de la menace ou de l’emploi de la force contre des objets spatiaux, ainsi que la mondialisation de l’initiative russe sur l’adoption par les États, en tant que mesure intermédiaire de renforcement de la sécurité et de la confiance, d’une obligation de ne pas être les premiers à placer des armes dans l’espace, correspond à cette tâche.

  • Traditionnellement, nous déposerons le projet de résolution à ce sujet à la première Commission de la 72ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies.

  • Nous sommes prêts à coopérer de manière constructive avec d’autres délégations sur la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 (Programme 2030) – sans inégalités ou accent sélectif sur les priorités.

  • Nous contribuerons conjointement au renforcement et à l’efficacité accrue de l’activité de maintien de la paix de l’Onu, au développement, sur la plateforme de l’Onu, des normes du droit international, ainsi qu’à la prise de mesures efficaces dans la coopération antidrogue, anticriminelle et anticorruption.
2017.09.18 sco-2011
2- Sur la prochaine réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères des États membres de l’Organisation de coopération de Shanghai

Je voudrais évoquer à part l’une des activités de la 72e session de l’Assemblée générale des Nations unies.

Mercredi 20 septembre à New York, le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov participera à une réunion extraordinaire du Conseil des ministres des Affaires étrangères (CMAE) de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS), qui se déroulera en marge de la 72e session de l’Assemblée générale des Nations unies.

Le CMAE de l’OCS se tiendra pour la première fois dans sa composition élargie avec la participation des ministres des Affaires étrangères de l’Inde et du Pakistan, devenus membres à part entière de l’Organisation en juin 2017.

L’agenda de la réunion prévoit d’aborder les tâches primordiales et les axes prioritaires de cette nouvelle étape de développement de l’activité de l’OCS. Les participants échangeront également leurs avis sur les problèmes d’actualité régionaux et internationaux dans l’optique de renforcer le rôle international de l’Organisation.

Le Secrétaire général de l’Onu Antonio Guterres participera à cette réunion.

2017.09.18 rrlyn_dvxqs
3- Sur la réception organisée au Ministère russe des Affaires étrangères à l’occasion du Nouvel an musulman

 

Lundi 25 septembre, le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov accueillera dans l’enceinte du Ministère russe des Affaires étrangères la réception traditionnelle à l’occasion du Nouvel an musulman en l’honneur des chefs des représentations diplomatiques des États membres de l’Organisation de coopération islamique (OCI).

A cette réception sont également conviés

  • les responsables de l’Administration du Président et du Gouvernement de la Fédération de Russie,
  • des directions spirituelles des musulmans de Russie,
  • de l’Église orthodoxe russe,
  • des associations et des organisations politiques,
  • des personnalités scientifiques et culturelles,
  • ainsi que des journalistes.
Le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov prononcera un discours d’accueil dans lequel il partagera sa vision de l’état des relations entre la Russie et les États membres de l’OCI et exprimera les approches fondamentales de la Russie concernant les problèmes d’actualité pour les pays musulmans.

2017.09.18 2021_syria

4- Sur l’évolution de la situation en Syrie

 

Après une grande victoire près de Deir ez-Zor, l’armée syrienne continue de nettoyer des terroristes de Daech les régions situées à l’est du pays. Les environs de cette capitale provinciale ont été libérés. Les unités avancées ont passé avec succès l’Euphrate et se sont retranchées sur sa rive est.

Les sites d’infrastructure sociale rouvrent leurs portent à Deir ez-Zor. Les militaires russes ont mis en place un acheminement de carburant, de nourriture, de médicaments et de fournitures scolaires dans cette ville assiégée depuis plus de trois ans par Daech.

Au péril de leur vie, les démineurs militaires de Russie – qui ont enfin pris la place des tireurs d’élite terroristes qu’on parvient à repousser du territoire syrien martyrisé – et le génie syrien neutralisent les nombreux pièges meurtriers laissés par les terroristes après leur expulsion et détruisent les caches d’armes et d’explosifs.

En plus de six ans de conflit en Syrie, des centaines de milliers, voire des millions de tonnes de différents explosifs et munitions sont passés par les mains des terroristes et représentent aujourd’hui un risque pour la population civile du pays, empêchent sa reconstruction.

Il faut que l’Onu se joigne activement au travail de déminage humanitaire, ainsi que les pays souhaitant sincèrement aider le peuple syrien.

  • La libération de vases territoires de l’est de la Syrie des terroristes, la mise au point du fonctionnement des zones de désescalade et le renforcement de l’efficacité de l’activité des comités de réconciliation nationale créent les conditions pour accroître la coopération humanitaire.
  • Il faut reconstruire au plus vite les écoles et les hôpitaux, les sites d’approvisionnement en eau et en  électricité, organiser des livraisons continues dans le pays d’équipements médicaux et de médicaments, de nourriture et de produits de première nécessité, de matériaux de construction et d’équipement technique.

Cette aide apporterait une contribution réelle à la stabilisation et à la création de conditions favorables pour le règlement politique de la crise en Syrie.

Nous estimons que dans ces conditions, il est primordial que tous ceux qui souhaitent la paix aux citoyens de ce pays  viennent en aide à la Syrie.

Les conditions sont réunies aujourd’hui pour que l’aide arrive à ses destinataires.

  • Nous appelons les agences humanitaires internationales,
  • les institutions spécialisées de l’Onu,
  • les États membres de l’Onu

à entreprendre d’urgence les démarches nécessaires en ce sens, à coopérer de manière constructive avec les autorités syriennes en matière d’acheminement et de répartition de l’aide humanitaire.

Il est également important de restaurer en Syrie les monuments historiques et culturels, dont plusieurs sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

La ville de Palmyre, martyrisée, n’est que l’un de ces sites. Selon nous, l’activité de sauvetage des monuments historiques est et doit rester absolument dépolitisée.

Elle ne doit être aucunement être assimilée au fait que certains apprécient ou non le gouvernement syrien actuel, car il est précisément question du patrimoine de la civilisation mondiale.

Nous espérons que les membres de la communauté internationale déploieront les efforts et l’énergie nécessaires pour retrouver et faire revenir en Syrie les reliques historiques et les artefacts volés sur son territoire. Le travail coordonné de la communauté internationale pour apporter une contribution efficace au peuple syrien pourrait non seulement contribuer à une amélioration conséquente de la situation humanitaire en Syrie, mais également à avancer vers le règlement pacifique global de la crise dans ce pays en s’appuyant sur la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations unies.

2017.09.16 header-bg-big

à suivre…


 

 source/ http://www.mid.ru/fr/foreign_policy/news/-/asset_publisher/cKNonkJE02Bw/content/id/2863918