1825 – Une catastrophe mondiale est orchestrée par les élites


« Il y a beaucoup de choses que le président ne sait pas »


Par Jeremiah Johnson – Le 24 avril 2017 – Source Shift Plan

puppet-master1
Suivre l’argent est toujours l’élément clé et crucial pour déterminer « la cause probable / le modus operandi » des actions des globalistes. Bien qu’il y en a beaucoup qui croient que le président Trump est la panacée à tous nos problèmes, ils peuvent tout de même admettre qu’il y a des forces autres que le président qui conduisent notre pays, ainsi que le monde. La cabale sombre des globalistes, des Bilderbergers, des banquiers et d’autres organisations secrètes engagées dans une « union » de contrôle totalitaire sont presque trop nombreuses pour les compter.
Il y a beaucoup de choses que le président ignore. C’est intentionnel de la part des intérêts monétaires qui contrôlent le tissu même de notre société. Les intérêts sont des entreprises, des politiques et des religieux : un niveau de contrôle à trois niveaux sur toutes les facettes de la société humaine. Tout comme un individu ne peut pas « dominer » l’un de ces secteurs, les secteurs eux-mêmes ne peuvent pas dominer. Ils sont forcés dans une relation symbiotique enracinée dans le commensalisme [1], où chacun de ces « parasites » profite aux deux autres.

Le problème réside dans le fait que derrière ces intérêts, il y a des élites qui croient en l’imposition forcée de leurs philosophies aux masses.

Ils croient également pouvoir « abattre sélectivement le troupeau » et maintenir une population servile à des niveaux minimaux pour mener à bien le travail domestique et la production industrielle (les Delta et les Epsilon du livre Le meilleur des mondes de Huxley) sous leur direction. Patiemment, ces élitistes attendaient le jour où leur société « 1984 » sera une réalité, travaillant à ce projet et l’élaborant depuis des décennies.

Le poids de l’humanité pose un problème, car ils ne peuvent pas éradiquer efficacement tout ce qui est en trop sans une épidémie ou une guerre à grande échelle, mais après un tel événement, la planète elle-même pourrait être invivable.

La question clé pour eux : comment tuer environ 6 à 7 milliards et demi de personnes sans détruire le monde ?

Le moyen le plus efficace serait une guerre nucléaire limitée qui détruirait assez d’objectifs importants pour minimiser l’efficacité des grandes puissances dans une après-guerre, d’une manière qui n’irradie pas la plupart des nations belligérantes. La clé de l’équation complète est de supprimer les États-Unis. L’EMP (impulsion électromagnétique) est l’arme de choix. Cela paralyserait toute l’infrastructure, conduisant (comme décrit avec tant d’éloquence dans le livre One Second After) à des décès massifs et à la réduction des populations à des niveaux de société préindustrielle.

Les communautés de l’élite vivant dans des zones blindées et avec des stocks pourraient simplement s’asseoir et laisser les populations se détruire et réduire naturellement leur poids. Après un temps (probablement déjà estimé et prédéterminé), les forces mercenaires des élites pourraient émerger pour nettoyer ceux qui resteraient, les asservir et les soumettre complètement.

La question n’est pas de savoir si c’est en cours : ça l’est. Les élites suivent des plans révélés dans le rapport de Iron Mountain [2] et les intérêts de l’argent ont élaboré leurs plans bien avant que le Colonel House n’écrivît Philip Dru, administrateur [3], alors que lui et Wilson [et d’autres, NdT] avaient créé la Réserve fédérale et avaient planté les racines de ce cancer si omniprésent et sous-jacent au mince placage recouvrant notre fausse société de consommation.

Les nombreux articles sur les millionnaires et les milliardaires qui forment des « communautés intentionnelles » et des complexes pour survivre [4] à un événement apocalyptique / effondrement de la société, ne sont pas inexacts.

Les rapports répandus sur les complexes de tunnels, les livraisons directes par camions et le détournement de ressources gouvernementales financées par les contribuables vers des sites secrets [5] aux États-Unis ne sont pas inexacts. Jesse Ventura enquêtait sur beaucoup de ces questions [6] avant que les intérêts de l’argent ne mettent fin à ses actions et qu’il se retire sans fanfare.

  • Tous ceux qui ont exposé ces faits ou menacé de les exposer ont été marginalisés ou détruits.
  • Tout comme les gens recherchent « le » héros, ils sont également facilement manipulés pour se concentrer sur « le » méchant, comme Kim Jong-un ou Bachar al-Assad.
  • Remplacez le nom « Emmanuel Goldstein » pour l’un d’entre eux avant les deux minutes de la haine [7].

Avance rapide jusqu’à maintenant. En bout de ligne, lorsque différents facteurs se conjuguent « par coïncidence », la probabilité d’action des élites et le point de non retour sont augmentés de façon exponentielle.

Ils n’y sont pas encore ; ils n’y seront pas jusqu’à ce qu’ils soient certains qu’ils peuvent le faire, mais ils finiront par monter une pièce de théâtre pour cela.

Ces courtiers en pouvoir ne s’engagent pas sur un pari à moins d’être sûrs de leur victoire. Pour cette raison, il est important de surveiller les points chauds parmi ces éléments convergents pour savoir quand quelque chose est susceptible de se produire : lorsque la possibilité existe, alors la probabilité augmente. L’un de ces points de convergence, c’est cette semaine.

Les Nord-Coréens sont censés tester un autre dispositif nucléaire vers le 25 du mois. « Par coïncidence », l’« exercice EMP » appelé Opération Gotham Shield [8] devrait se terminer le 25 avril et durer peut-être un peu plus longtemps. Par coïncidence, il y a eu une panne de courant dans trois villes différentes [9]: San Francisco, Los Angeles et New York jeudi.

Par coïncidence, les bombardiers russes et les avions espions ont effectué des vols tests le long de la côte de l’Alaska [10], pendant quatre jours consécutifs, et les États-Unis et même le Canada ont envoyé des jets pour les intercepter.

Par coïncidence, les Russes prétendent avoir des dispositifs électroniques avec un effet de type EMP, déjà utilisé contre l’USS Donald Cook, un destroyer portant des missiles guidés Tomahawk en novembre 2014.

Par coïncidence, l’armada navale américaine devrait arriver dans les eaux au large de la côte coréenne le 26 avril… exactement au moment de l’exercice EMP de l’«Opération Gotham Shield ».

Tous ces facteurs indiquent une opération sous faux drapeau. Si l’occasion d’exécuter un tel drapeau faux se produit, ils s’en saisiront. De nombreux trolls tentent de dénigrer cette idée…

Une foule de gens disant que « rien n’est encore arrivé, donc rien ne se passera ». Ceux qui sont tellement convaincus que tout cela n’est que du « porno de la peur » ou un « faux » d’une façon ou d’une autre… ne tenez pas compte de ces informations « improductives » et peut-être « rémunérées ».

Le but final est de savoir ce qui se passe et d’essayer de survivre [11].

Sois ce « dixième homme » décrit dans le filmWorld War Z,[12]et considère ce que le troupeau a été conditionné à ne pas considérer, et cela pourrait améliorer tes chances de survie à ce qui arrive : ce que les élites ont prévu et vont déclencher avec une opération sous faux drapeau.

Peu importe à quel point cela semble improbable, le dixième homme doit commencer à penser en supposant que les neuf autres ont tort.

Jeremiah Johnson est le nom de plume d’un béret vert à la retraite des forces spéciales de l’armée des États-Unis (Airborne). M. Johnson est également un Gunsmith, un Herboriste Master Certifié, un Montana Master Food Preserver, et un diplômé de l’École SERE de l’armée américaine (Survival Evasion Resistance Escape). Il vit dans une cabane dans les montagnes de l’ouest du Montana avec sa femme et ses trois chats.

Note du Saker Francophone

Fort heureusement, les prévisions de cet auteur ne se sont pas
réalisées mais l'article en lui-même énonce quelques principes :

- Seul un faible pourcentage de gens pensent hors de la matrice et 
encore moins d'entre eux résistent à l'envie de croire à d'autres 
théories qui noient les informations utiles par excès de zèle.
Question : lesquelles ?
- Il faut surveiller les exercices, car ils sont souvent le signal
d'une opération réelle qui pirate l'exercice même si nous nous 
souvenons de Jade Helm il y a un an qui n'avait débouché sur rien.
- La question du partage des ressources est très pertinente d'autant
que la robolution permet de se passer de nos bras.

À chacun de réfléchir à différents scénarios car devant la complexité
des possibles, il n'y aura pas d'alerte même des anti-systèmes, tout 
au plus quelques heures, si tant est que quelque chose d'énorme 
arrive vraiment un jour.

Traduit par Hervé, vérifié par Julie, relu par M pour le Saker Francophone




source / http://lesakerfrancophone.fr/une-catastrophe-mondiale-est-orchestree-par-les-elites-il-y-a-beaucoup-de-choses-que-le-president-ne-sait-pas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s