3480 – László Bogár … « Notre région redevient une zone-tampon dont la valeur géopolitique est en croissance vertigineuse » – 2/2

4 avril 2019 – VisegradPost – Raoul Weiss Vous lisez la partie 2/2.  — LE 1/2/ cf — 3186 – László Bogár … « Il va falloir unir les budgets allemand, italien et français, sans quoi l’euro va tomber » -1/2 https://sansapriori.net/2019/02/04/3186-laszlo-bogar-il-va-falloir-unir-les-budgets-allemand-italien-et-francais-sans-quoi-leuro-va-tomber-1-2/ Fin novembre 2018, Raoul Weiss a rencontré László Bogár à Budapest pour un entretien sans… Lire la suite 3480 – László Bogár … « Notre région redevient une zone-tampon dont la valeur géopolitique est en croissance vertigineuse » – 2/2

3275 – László Bogár …« Notre région redevient une zone-tampon dont la valeur géopolitique est en croissance vertigineuse » – 2/2

Entretiens – Politique/Société/4 avril 2019 – VisegradPost – László Bogár/Raoul Weiss Entretien avec László Bogár, économiste et professeur d’université, ancien député et ancien secrétaire d’État hongrois, publiciste :  « Notre région redevient une zone-tampon dont la valeur géopolitique est en croissance vertigineuse ». Partie 1/2 à lire sur .https://sansapriori.net/2019/02/04/3186-laszlo-bogar-il-va-falloir-unir-les-budgets-allemand-italien-et-francais-sans-quoi-leuro-va-tomber-1-2/ Vous lisez la partie 2/2. Fin… Lire la suite 3275 – László Bogár …« Notre région redevient une zone-tampon dont la valeur géopolitique est en croissance vertigineuse » – 2/2

3186 – László Bogár … « Il va falloir unir les budgets allemand, italien et français, sans quoi l’euro va tomber » -1/2

Entretiens – Politique/Société/28 janvier 2019 – VisegradPost Entretien avec László Bogár, économiste et professeur d’université, ancien député et ancien secrétaire d’État hongrois, publiciste : « Ils n’ont pas le choix. Il va falloir unir les budgets allemand, italien et français, sans quoi l’euro va tomber. » Partie 1/2. Fin novembre 2018, Raoul Weiss a rencontré László Bogár à… Lire la suite 3186 – László Bogár … « Il va falloir unir les budgets allemand, italien et français, sans quoi l’euro va tomber » -1/2