3606 – Conférences de presse du 20,23 & 24 décembre 2019 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

Conférence de presse du 20 décembre 2019 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

  1. Q1 : Lors de sa réponse à une question sur les relations sino-russes lors de sa conférence de presse annuelle hier, le Président russe Poutine a déclaré que la Russie et la Chine jouissaient d’un niveau de confiance mutuelle sans précédent, ce qui est plus important que tout autre chiffre. Il a ajouté que la coopération des deux parties était le facteur le plus important de la stabilité stratégique internationale. Les deux pays travaillent ensemble pour défendre l’autorité du droit international et promouvoir un ordre mondial multipolaire. Il a déclaré que les deux pays continueraient d’approfondir le partenariat stratégique global de coordination afin qu’il bénéficie aux deux pays et à leurs peuples. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?
  2. Q2 : Le Premier ministre canadien Trudeau a déclaré que les Etats-Unis ne devraient pas signer d’accord commercial avec la Chine à moins que deux Canadiens, Michael Kovrig et Michael Spavor, soient d’abord libérés. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  3. Q3 : Une question concernant les travailleurs de la RPDC à l’étranger. Récemment, la Chine a présenté un projet de résolution au Conseil de sécurité pour lever certaines sanctions, mais la date butoir de mise en œuvre des sanctions du Conseil de sécurité imposées aux travailleurs de la RPDC à l’étranger est après-demain. La position de la Chine sur les travailleurs de la RPDC à l’étranger a-t-elle changé ? Pensez-vous qu’il soit encore nécessaire d’imposer des sanctions ?
  4. Q4 : Le Parlement européen a adopté une résolution appelant la Chine à fermer les centres d’enseignement et de formation professionnels du Xinjiang. Il appelle également à des sanctions contre des fonctionnaires chinois. La Chine y voit-elle une ingérence européenne dans ses affaires intérieures ? Cela pourrait-il affecter les relations entre la Chine et l’UE ?
  5. Q5 : Selon des reportages, les directeurs politiques des ministères français, allemand et britannique des Affaires étrangères se sont rendus ensemble aujourd’hui en Chine pour échanger leurs points de vue avec la partie chinoise sur la question du nucléaire iranien. Pourriez-vous offrir plus d’informations ?
  6. Q6 : Le Représentant spécial des Etats-Unis pour la RPDC Biegun s’est entretenu hier à Beijing avec le Vice-Ministre des Affaires étrangères Luo Zhaohui. Pourriez-vous nous communiquer plus de détails sur ces discussions ? La partie chinoise a-t-elle essayé de faire revenir la RPDC dans les discussions avec les Etats-Unis ?
  7. Q7 : La Chine craint-elle que les remarques du Premier ministre Trudeau n’affectent la conclusion d’un accord commercial avec les Etats-Unis ?
  8. Q8 : A propos de la Chinoise qui aurait été arrêtée par la police en Floride, aux Etats-Unis. Je sais que vous avez fait une réponse de principe hier, mais avez-vous plus d’informations maintenant ?
  9. Q9 : Commentant plus tôt les remarques de Trudeau, vous avez utilisé l’analogie « tirer les marrons du feu ». Qu’est-ce que vous voulez dire ? Voulez-vous dire « désespéré » ?
  10. Q10 : La partie américaine a-t-elle déjà demandé que la libération des deux Canadiens par la Chine soit une condition préalable à un accord de phase I lors des négociations commerciales ?
  11. Q11 : Vous avez dit tout à l’heure que « celui qui est désespéré le sait maintenant le mieux ». Pourriez-vous clarifier cela ? Qui est désespéré ? Une autre question concerne Biegun. Selon certaines informations, il souhaite ouvrir davantage de dialogues avec la RPDC. Et on dit qu’il pourrait même aller en RPDC cette fois. La Chine pense-t-elle que ce serait une bonne idée pour lui d’aller en RPDC ?
  12. Question supplémentaire12 : Pourriez-vous donner plus de détails sur « désespéré » ?
  13. Question supplémentaire13 : Que voulez-vous dire exactement par « tirer les marrons du feu », s’il vous plaît ?
  14. Q14 : Vous avez dit : « si vous tirez les marrons du feu pour les autres, vous vous brûlerez ». Est-ce une menace quelconque ?
  15. Q15 : Lors de la conférence de presse d’hier, le Président Poutine a déclaré que les Etats-Unis, le Japon et la République de Corée tentent de créer une sorte d’alliance militaire en Asie, mais que la Chine et la Russie n’ont pas l’intention de le faire. Compte tenu de la situation mondiale actuelle, pensez-vous qu’il soit nécessaire que la Chine et la Russie créent une sorte d’alliance militaire ?
  16. Q16 : Vous avez annoncé la 22e rencontre des Représentants spéciaux de la Chine et de l’Inde sur la question des frontières sino-indiennes. Pourriez-vous en présenter les dispositions et préciser en quoi consiste la question des frontières à discuter ?

Conférence de presse du 23  décembre 2019 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

  1. Q17 : La nomination de Manuel Marrero au poste de Premier Ministre présentée par le Président cubain Miguel Diaz-Canel a été approuvée lors d’une récente session de la 9e Assemblée nationale du pouvoir populaire de Cuba. La Chine a-t-elle adressé des félicitations ? Qu’attend la Chine des relations sino-cubaines ?
  2. Q18 : Le Président Xi Jinping vient de rencontrer le Président de la République de Corée Moon Jae-in. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  3. Q19 : Le « projet de loi sur l’autorisation de la défense nationale des États-Unis pour le budget 2020 » a été ratifié aux États-Unis. Il contient des contenus négatifs qui déforment et noircissent le développement militaire de la Chine, les questions liées à Taiwan, à Hong Kong et au Xinjiang, et les achats interdits de produits chinois. La Chine a-t-elle un commentaire à faire à ce sujet ?
  4. Q20 : Deux questions. Tout d’abord, un article publié dans The Times, rédigé par Peter Humphrey, un ancien journaliste britannique qui a purgé une peine de prison en Chine, affirme qu’une fillette londonienne de six ans a trouvé un message dans une carte de Noël achetée à Tesco, le plus grand détaillant britannique, qui disait : « Nous sommes des prisonniers étrangers enfermés dans la prison de Qingpu à Shanghai en Chine. Nous sommes contraints de faire du travail forcé. Aidez-nous, s’il vous plaît. Informez une organisation des droits de l’homme et contactez M. Peter Humphrey. » Quelle est votre réponse à cela ? Votre Ministère dispose-t-il de récentes informations sur les quatre marins chinois enlevés par des pirates au Gabon hier soir ?
  5. Q21 : Également au sujet du « projet de loi sur l’autorisation de la défense nationale pour le budget 2020 ». Le projet de loi a officiellement approuvé la création d’une force spatiale. Le chef d’état-major de l’US Air Force a déclaré que la Chine et la Russie menaçaient gravement les États-Unis, qui ont besoin de plus de force pour faire face aux capacités spatiales de la Chine et de la Russie. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  6. Q22 : Le Secrétaire d’État américain Mike Pompeo a critiqué le 21 décembre la Chine et la Russie pour avoir opposé leur veto à un projet de résolution sur l’aide transfrontalière aux droits de l’homme en Syrie. Il a déclaré que le veto de la Russie et de la Chine à une résolution du Conseil de Sécurité qui permettrait à l’aide humanitaire d’atteindre des millions de Syriens est honteux et qu’elles avaient du sang sur les mains. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  7. Q23 : Le Secrétaire d’État américain Mike Pompeo a déclaré le 20 décembre que le Département d’État avait inscrit neuf pays, dont la Chine, dans la catégorie des « pays particulièrement préoccupants » en vertu du « projet de loi sur la liberté religieuse internationale » de 1998. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  8. Q24 : Selon des informations, le Président afghan Ghani est susceptible de remporter l’élection présidentielle et de renouveler son mandat. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  9. Q25 : Vous avez dit, à propos de la rencontre du Président Xi Jinping avec le Président Moon Jae-in, que celui-ci a déclaré : « La République de Corée estime que les affaires de Hong Kong aussi bien que les affaires du Xinjiang sont des affaires intérieures de la Chine ». Cette déclaration du Président Moon Jae-in a été soulignée dans les médias chinois. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  10. Q26 : La deuxième réunion du Conseil consultatif du Forum « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale s’est tenue à Beijing le 22 décembre. Pourriez-vous nous en donner plus de détails ?

Conférence de presse du 24 décembre 2019 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

  1. Q27 : Lorsqu’un journaliste étranger vous a demandé de commenter la diplomatie chinoise en 2019 la semaine dernière, vous avez dit que le Conseiller d’Etat Wang Yi accorde généralement un entretien de fin d’année aux médias chinois et lui a suggéré de patienter. Nous notons que le Conseiller d’Etat Wang Yi a accordé cet entretien hier. Pourriez-vous partager plus d’informations ?
  2. Q28 : Une question sur la réunion des dirigeants Chine-Japon-République de Corée à Chengdu aujourd’hui. Y a-t-il eu une discussion sur la proposition conjointe de la Chine et de la Russie d’alléger les sanctions contre la RPDC ? Si oui, quelle a été la réaction du Japon et de la République de Corée ?
  3. Q29 : Le 20 décembre, un satellite offert par la Chine à l’Ethiopie a été envoyé dans l’espace au Centre de lancement de satellites de Taiyuan. Pourriez-vous nous expliquer pourquoi la Chine aide l’Ethiopie à lancer ce satellite ?
  4. Q30 : La police népalaise a annoncé aujourd’hui avoir arrêté 122 citoyens chinois. Avez-vous des détails ou des commentaires sur cette affaire ?
  5. Q31 : Les élections législatives ont eu lieu en Ouzbékistan le 22 décembre. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
  6. Q32 : Selon le communiqué de presse publié hier par la Chine sur la rencontre entre le Président Xi Jinping et le Président Moon Jae-in, le Président Moon a déclaré que les affaires de Hong Kong et du Xinjiang étaient des affaires intérieures de la Chine. Mais la partie sud-coréenne a nié cela, affirmant que le Président Moon n’a pas exprimé de position concernant Hong Kong et le Xinjiang. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?
  7. Q33 : Le Conseiller d’Etat Wang Yi a parlé de la question de la péninsule coréenne dans son point sur la diplomatie chinoise en 2019. Il a appelé les Etats-Unis à prendre des mesures concrètes dès que possible pour concrétiser ce qui avait été convenu à Singapour. A quelles « mesures concrètes » a-t-il fait référence ? La Chine pense-t-elle que la RPDC a déjà mis en œuvre le consensus de Singapour ?

Chinese golden dragon statue isolate on white background. Clipping path.

Conférence de presse du 20 décembre 2019 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

CHINE 1 DU 20.12.2019 ---- W020191225492222311523

Geng Shuang

Sur invitation du Représentant spécial indien pour la question des frontières sino-indiennes et Conseiller indien à la sécurité nationale Ajit Doval, le Représentant spécial chinois et Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi participera à la 22e rencontre des Représentants spéciaux de la Chine et de l’Inde sur la question des frontières sino-indiennes les 20 et 21 décembre, en Inde.
Q1 : Lors de sa réponse à une question sur les relations sino-russes lors de sa conférence de presse annuelle hier, le Président russe Poutine a déclaré que la Russie et la Chine jouissaient d’un niveau de confiance mutuelle sans précédent, ce qui est plus important que tout autre chiffre.
Il a ajouté que la coopération des deux parties était le facteur le plus important de la stabilité stratégique internationale. Les deux pays travaillent ensemble pour défendre l’autorité du droit international et promouvoir un ordre mondial multipolaire. Il a déclaré que les deux pays continueraient d’approfondir le partenariat stratégique global de coordination afin qu’il bénéficie aux deux pays et à leurs peuples.
Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?
POUTINE XI 9635441.image  Vladimir Poutine et Xi Jinping au sommet de Qingdao. [Sergei Guneyev, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP – Keystone] 
R : Le Président Poutine apprécie hautement les relations sino-russes lors des conférences de presse annuelles des dernières années, ce qui en dit long sur notre relation de haut niveau, à long terme et stable.

Cette année marque le 70e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Russie. Sous la direction stratégique du Président Xi et du Président Poutine, notre partenariat stratégique global de coordination a fait de grands progrès dans une nouvelle ère, produisant des résultats fructueux au niveau bilatéral et jouant également le rôle de pilier pour la paix et la sécurité mondiales.

Comme l’a dit le Président Poutine, notre partenariat stratégique global de coordination est basé sur une confiance mutuelle solide. Il ne vise aucune partie tierce et ne sera pas affecté par des perturbations ou des sabotages extérieurs.

L’année prochaine, nous célébrerons conjointement l’Année sino-russe de l’Innovation scientifique et technologique et le 75e anniversaire de la victoire de la Seconde Guerre mondiale et de la fondation de l’ONU. Les deux parties renforceront la coordination stratégique, promouvront l’intégration des intérêts, approfondiront l’amitié traditionnelle et contribueront davantage au développement et au renouveau nationaux ainsi qu’à la stabilité et à la prospérité mondiales.
Q2 : Le Premier ministre canadien Trudeau a déclaré que les Etats-Unis ne devraient pas signer d’accord commercial avec la Chine à moins que deux Canadiens, Michael Kovrig et Michael Spavor, soient d’abord libérés. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Michael Kovrig et Michael Spavor index

Michael Kovrig et Michael Spavor
R : J’ai lu les reportages concernés. Je me demande si le Canada se sent trop amer pour pleurer maintenant. Si vous tirez les marrons du feu pour les autres, vous vous brûlerez.
Voici quelques conseils pour la partie canadienne : ne perdez pas votre temps et vos efforts pour vous liguer contre la Chine ou faire pression sur la Chine au sujet de questions sans lien, car vous n’en tirerez aucun avantage.
Q3 : Une question concernant les travailleurs de la RPDC à l’étranger. Récemment, la Chine a présenté un projet de résolution au Conseil de sécurité pour lever certaines sanctions, mais la date butoir de mise en œuvre des sanctions du Conseil de sécurité imposées aux travailleurs de la RPDC à l’étranger est après-demain.
La position de la Chine sur les travailleurs de la RPDC à l’étranger a-t-elle changé ? Pensez-vous qu’il soit encore nécessaire d’imposer des sanctions ?

COREE NORD bac20be2f8dcbd3d1e5fa4b81746d

R : La position de la Chine sur la mise en œuvre des résolutions de l’ONU est cohérente. Tant que les résolutions resteront en vigueur, nous nous acquitterons sérieusement de nos responsabilités internationales et traiterons les questions concernées conformément aux résolutions.
Par ailleurs, je voudrais réaffirmer la position cohérente de la Chine.
La partie chinoise estime toujours que les résolutions relatives à la RPDC doivent être mises en œuvre de manière intégrale, complète et équilibrée. Ces résolutions exigent non seulement d’imposer des sanctions, mais également d’ajuster les mesures de sanction en temps opportun et de promouvoir un règlement politique. Tout cela doit être fidèlement mis en œuvre.

CHINE 2 DU 20.12.2019 ---- W020191225492222325681

Geng Shuang

Q4 : Le Parlement européen a adopté une résolution appelant la Chine à fermer les centres d’enseignement et de formation professionnels du Xinjiang. Il appelle également à des sanctions contre des fonctionnaires chinois.
La Chine y voit-elle une ingérence européenne dans ses affaires intérieures ? Cela pourrait-il affecter les relations entre la Chine et l’UE ?
CHINE 138613924_15757294509141nUne villageoise s’occupe de son enfant devant sa nouvelle maison dans le bourg de Datong du district autonome tadjik du Taxkorgan, dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang (nord-ouest de la Chine), le 19 juin 2019. (Photo : Hu Huhu)
R : Vous avez peut-être remarqué que la Mission de la RPC auprès de l’UE y a longuement répondu. Ici, je n’entrerai pas dans les détails, mais je voudrais souligner les points suivants.
Premièrement, nous avons présenté à maintes reprises notre position sur les questions liées au Xinjiang. Depuis 2015, sept livres blancs sur le Xinjiang ont été publiéset des conférences de presse ont été organisées par le Bureau de l’Information du Conseil des Affaires d’Etat. La position de la Chine a été énoncée très clairement.
Deuxièmement, les affaires du Xinjiang sont des affaires intérieures de la Chine. Nous nous opposons fermement à l’ingérence de quiconque ou d’une quelconque force dans les affaires intérieures de la Chine sous le prétexte des problèmes liés au Xinjiang. Je crois que les résidents du Xinjiang et les autres Chinois sont mieux placés pour juger de la situation réelle du Xinjiang que ceux qui vivent en Europe et ne sont jamais allés au Xinjiang.
Troisièmement, nous exhortons l’UE à rejeter la pratique du « deux poids deux mesures »sur la lutte contre le terrorisme et à contribuer davantage aux relations bilatérales Chine-UE.
Q5 : Selon des reportages, les directeurs politiques des ministères français, allemand et britannique des Affaires étrangères se sont rendus ensemble aujourd’hui en Chine pour échanger leurs points de vue avec la partie chinoise sur la question du nucléaire iranien.
Pourriez-vous offrir plus d’informations ?

Le président iranien Hassan Rohani en visite dans une centrale nucléaire à Bushehr, dans le sud du pays.

R : Ce matin, le Directeur général du Département du contrôle des armements du Ministère des Affaires étrangères a tenu des consultations avec les directeurs politiques des ministères français, allemand et britannique des Affaires étrangères à Beijing pour procéder à un échange de vues approfondi sur la question du nucléaire iranien.
Le retrait des États-Unis du JCPOA et leur campagne de pression extrême sur l’Iran ont conduit à une tension continue dans la situation du nucléaire iranien. Le JCPOA est au bord de l’effondrement. La Chine et l’Europe, en tant que deux forces majeures du multilatéralisme, sont convenues de renforcer la communication et la coordination, de mettre activement en œuvre le consensus atteint lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères sur la question du nucléaire iranien en septembre dernier et d’assurer la mise en œuvre intégrale et efficace du JCPOA.
Les deux parties soutiennent les efforts de médiation diplomatique et la résolution des problèmes relatifs à la mise en œuvre de l’accord par le biais de consultations au sein de la Commission conjointe du JCPOA. Nous sommes prêts à travailler pour apaiser les tensions afin de maintenir le régime international de non-prolifération nucléaire ainsi que la paix et la stabilité au Moyen-Orient.
Q6 : Le Représentant spécial des Etats-Unis pour la RPDC Biegun s’est entretenu hier à Beijing avec le Vice-Ministre des Affaires étrangères Luo Zhaohui.
Pourriez-vous nous communiquer plus de détails sur ces discussions ? La partie chinoise a-t-elle essayé de faire revenir la RPDC dans les discussions avec les États-Unis ?

biegun-190107-6577  Biegun

, Luo Zhaohui photo  Luo Zhaohui 

R : Nous avons publié un communiqué de presse sur la réunion entre le Vice-Ministre Luo Zhaohui et le Représentant spécial Biegun. L’avez-vous lu ? (Le journaliste a fait un signe affirmatif de la tête.)
Notre position est claire. Je veux seulement souligner une chose. Comme nous l’avons répété aux États-Unis, nous espérons que les États-Unis et la RPDC reprendront le dialogue et le contact le plus tôt possible, iront dans la même direction et élaboreront un plan efficace pour instaurer la confiance et résoudre les divergences. La Chine et les États-Unis ont procédé à un échange de vues sur la promotion de la dénucléarisation et la mise en place d’un mécanisme de paix de manière progressive, synchronisée et parallèle. Nous avons convenu de continuer à maintenir la communication au sujet de la question de la péninsule.

Le-Yucheng-speaks-at-a-forum-in-Beijing-China-File-photo-Reuters  Le Yucheng

Le Vice-Ministre des Affaires étrangères Le Yucheng a également rencontré ce matin le Représentant spécial Biegun. Veuillez suivre le communiqué de presse qui sera publié plus tard.

CHINE 3 DU 20.12.2019 ---- W020191225492222320595

Q7 : La Chine craint-elle que les remarques du Premier ministre Trudeau n’affectent la conclusion d’un accord commercial avec les États-Unis ?

TRUDEAU CANADA 2020 20742167 Premier ministre Trudeau

R : La position de la Chine sur les consultations économiques et commerciales sino-américaines est cohérente et claire. Veuillez suivre les récentes déclarations de la Chine et des États-Unis concernant la conclusion de l’accord commercial de phase I.
Q8 : A propos de la Chinoise qui aurait été arrêtée par la police en Floride, aux États-Unis. Je sais que vous avez fait une réponse de principe hier, mais avez-vous plus d’informations maintenant ?
R : J’ai dit lors de la conférence de presse d’hier que j’avais besoin d’obtenir plus d’informations à ce sujet.
D’après ce que je sais jusqu’à présent, l’Ambassade et les Consulats de Chine aux États-Unis ont été informés par la partie américaine de l’arrestation d’un ressortissant chinois le 18 décembre. Notre consulat général à Houston a contacté cette personne.
Le gouvernement chinois demande aux citoyens chinois d’outre-mer de respecter les lois et règlements locaux et de ne se livrer à aucune forme d’activités illégales. Dans le même temps, nous demandons aux États-Unis d’enquêter sur cette affaire de manière légale et impartiale, de traiter l’affaire correctement et de protéger sérieusement les droits et intérêts légitimes du ressortissant chinois concerné.
Q9 : Commentant plus tôt les remarques de Trudeau, vous avez utilisé l’analogie « tirer les marrons du feu ». Qu’est-ce que vous voulez dire ? Voulez-vous dire « désespéré » ?
R : Celui qui est désespéré le sait maintenant le mieux.
Q10 : La partie américaine a-t-elle déjà demandé que la libération des deux Canadiens par la Chine soit une condition préalable à un accord de phase I lors des négociations commerciales ?
R : Notre position sur les consultations économiques et commerciales sino-américainesest cohérente et claire.

Les deux parties sont parvenues à un consensus sur le texte d’un accord de phase I et travaillent sur le suivi. Je pense que vous avez pris note des déclarations des deux parties.

Comme nous l’avons répété à maintes reprises, la conclusion d’un accord de phase I sert les intérêts de la Chine, des États-Unis et du monde entier. Elle est également l’attente commune de la communauté internationale.

CHINE 4 DU 20.12.2019 ---- W020191225492222338026

Q11 : Vous avez dit tout à l’heure que « celui qui est désespéré le sait maintenant le mieux ». Pourriez-vous clarifier cela ? Qui est désespéré ? Une autre question concerne Biegun. Selon certaines informations, il souhaite ouvrir davantage de dialogues avec la RPDC. Et on dit qu’il pourrait même aller en RPDC cette fois. La Chine pense-t-elle que ce serait une bonne idée pour lui d’aller en RPDC ?
R : Je commence par répondre à votre deuxième question. Comme je l’ai dit, la Chine encourage les États-Unis et la RPDC à reprendre le dialogue et le contact dès que possible, à aller dans la même direction et à rechercher une solution viable pour instaurer la confiance et résoudre les divergences. Telle est notre position cohérente et claire. Les États-Unis et la RPDC le savent clairement.
En ce qui concerne votre première question, je voudrais attirer votre attention sur le fait que je n’avais pas utilisé le mot « désespéré » dans ma réponse. Ce n’est que l’interprétation du journaliste de la BBC.
Question supplémentaire12 : Pourriez-vous donner plus de détails sur « désespéré » ?
R : Vous devriez demander des éclaircissements au journaliste de la BBC qui a évoqué ce mot.
Question supplémentaire13 : Que voulez-vous dire exactement par « tirer les marrons du feu », s’il vous plaît ?
R : N’avez-vous pas entendu parler de ce proverbe ? Je pense qu’il est utilisé non seulement en Chine, mais aussi dans de nombreux pays occidentaux. Le sens va de soi.
Q14 : Vous avez dit : « si vous tirez les marrons du feu pour les autres, vous vous brûlerez ». Est-ce une menace quelconque ?

huawei-ottawa-approuve-les-procedures-d-extradition-visant-meng-wanzhou Mme Meng Wanzhou

R : Je n’ai utilisé ni « désespéré » ni « menace » dans ma réponse. Ce sont vos interprétations.
Si vous préférez une réponse plus diplomatique, la voici :

Le Canada est entièrement responsable des difficultés actuelles des relations sino-canadiennes. Seul celui qui a noué saura dénouer.

Nous exhortons le Canada à prendre au sérieux la position et les préoccupations solennelles de la Chine, à corriger son erreur et à libérer immédiatement Mme Meng Wanzhou pour qu’elle retourne en Chine saine et sauve.

Quant aux cas impliquant deux citoyens canadiens que le Canada continue d’évoquer, ils sont soupçonnés de mener des activités qui mettent en danger la sécurité nationale de la Chine. L’enquête sur les deux affaires est terminée et les dossiers ont été transférés aux parquets pour examen et poursuites judiciaires conformément aux procédures légales.
Q15 : Lors de la conférence de presse d’hier, le Président Poutine a déclaré que les États-Unis, le Japon et la République de Corée tentent de créer une sorte d’alliance militaire en Asie, mais que la Chine et la Russie n’ont pas l’intention de le faire.
Compte tenu de la situation mondiale actuelle, pensez-vous qu’il soit nécessaire que la Chine et la Russie créent une sorte d’alliance militaire ?

7-4-740x431

R : Les relations sino-russes ont montré une forte vitalité et de larges perspectives après avoir résisté aux épreuves des aléas de la situation internationale au cours des sept dernières décennies. Nos relations sont devenues un exemple pour un nouveau type de relations entre grands pays, caractérisé par une coopération étroite, le partenariat au lieu de l’alignement, et le dialogue au lieu de la confrontation.

Le partenariat stratégique global de coordination entre la Chine et la Russie pour une nouvelle ère est devenu une relation entre les grands pays, caractérisée par le plus haut degré de confiance mutuelle, le plus haut niveau de coordination et la valeur stratégique la plus élevée. Il ne vise aucune partie tierce et ne sera perturbé par aucune partie tierce.

La Chine est prête à travailler avec la Russie pour continuer de mettre en œuvre le consensus de nos dirigeants afin de faire progresser constamment le partenariat stratégique global de coordination Chine-Russie pour une nouvelle ère.
Q16 : Vous avez annoncé la 22e rencontre des Représentants spéciaux de la Chine et de l’Inde sur la question des frontières sino-indiennes.
Pourriez-vous en présenter les dispositions et préciser en quoi consiste la question des frontières à discuter ?

loadimg.php

R : La rencontre des Représentants spéciaux de la Chine et de l’Inde sur la question des frontières est le principal canal pour les négociations sur les frontières et une plateforme importante pour la communication stratégique entre les deux pays.
Conformément à la pratique établie, le lieu d’accueil de cet événement annuel alterne entre les deux pays. Les Représentants spéciaux des deux parties suivront le consensus des dirigeants et auront des discussions approfondies sur des questions telles que la délimitation des frontières, l’administration et le contrôle des frontières, et la coopération pragmatique pour rechercher des solutions à la question des frontières. Ils échangeront également des vues sur les questions bilatérales, régionales et internationales d’intérêt commun. La partie chinoise publiera plus d’informations en temps voulu.

CHINE 5 DU 20.12.2019 ---- W020191225492222344517


SOURCE/ http://www.amb-chine.fr/fra/fyrth/t1727653.htm


Chinese golden dragon statue isolate on white background. Clipping path.


Conférence de presse du 23 décembre 2019 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

CHINE 1 Conférence de presse du 23 décembre 2019 W020191226350994333665

Q17 : La nomination de Manuel Marrero au poste de Premier Ministre présentée par le Président cubain Miguel Diaz-Canel a été approuvée lors d’une récente session de la 9e Assemblée nationale du pouvoir populaire de Cuba.
La Chine a-t-elle adressé des félicitations ? Qu’attend la Chine des relations sino-cubaines ?

manuel-marreroManuel Marrero au poste de Premier Ministre

R : Le 21 décembre, heure locale, la 4e session de la 9e Assemblée nationale du pouvoir populaire de Cuba a approuvé par vote la nomination, par le Président Miguel Diaz-Canel, de Manuel Marrero en tant que premier Premier Ministre depuis la mise en œuvre de la nouvelle Constitution cubaine.
La Chine salue chaleureusement cet événement important. Le Premier Ministre Li Keqiang a adressé un message de félicitations au Premier Ministre Marrero.

Cuba est le premier pays de l’hémisphère occidental à avoir établi des relations diplomatiques avec la République populaire de Chine. L’amitié traditionnelle entre les deux pays a résisté aux aléas internationaux, reste indéfectible et s’est enracinée profondément dans les esprits. L’année prochaine marquera le 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et Cuba.

 

Cuba on globe isolated on white

La Chine entend travailler de concert avec Cuba, en saisissant l’occasion offerte par cette date importante pour mettre en œuvre le consensus réalisé par les deux Chefs d’État, organiser les commémorations concernées, approfondir davantage la confiance politique mutuelle sur la base d’un nouveau point de départ, élargir et approfondir la coopération bilatérale, faire aboutir l’amitié traditionnelle et les échanges amicaux entre les deux pays à de nouveaux résultats pour apporter plus de bonheur aux deux peuples.
Q18 : Le Président Xi Jinping vient de rencontrer le Président de la République de Corée Moon Jae-in. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Le président coréen Moon Jae-In et le président chinois Xi Jinping 6a8cd92a-887a-11e7-8f03-5f0754277a16_1280x720_214338  Le président coréen Moon Jae-In et le président chinois Xi Jinping

R : Le Président Xi Jinping a rencontré le Président Moon Jae-in aujourd’hui à midi. La Chine a publié un communiqué de presse à ce sujet. Je peux faire une brève présentation de leur rencontre.
Lors de la rencontre, le Président Xi Jinping a souligné que la Chine et la République de Corée sont deux pays influents en Asie et dans le monde. Les deux pays partagent un large consensus sur la promotion des relations bilatérales, la promotion de la paix, de la stabilité et de la prospérité régionales, et le maintien du multilatéralisme et du régime de libre-échange. En tant qu’amis proches et partenaires de coopération, les deux parties ont maintenu un développement globalement stable de leurs relations pendant les deux dernières années.

Dans la nouvelle situation, les deux pays doivent approfondir leur partenariat de coopération stratégique et tenir compte réciproquement des intérêts fondamentaux et des préoccupations majeures afin de porter les relations bilatérales à un niveau supérieur.

Le Président Xi Jinping a souligné en particulier l’importance pour les deux parties de favoriser une meilleure interconnexion de l’initiative chinoise « la Ceinture et la Route » et du programme stratégique de développement de la République de Corée pour obtenir des résultats au plus tôt. Les deux parties doivent accélérer les négociations de deuxième phase d’un accord de libre-échange bilatéral, approfondir la coopération dans le domaine de la recherche et du développement innovants, renforcer la coopération dans la sécurité de l’application de la loi, améliorer les échanges socioculturels et intensifier la communication et la coordination dans le cadre multilatéral.

Le Président Moon Jae-in a exprimé son souhait d’élargir la coopération avec la Chine dans les domaines du commerce, de la culture, du sport et de la protection de l’environnement, d’accélérer l’interconnexion de l’initiative chinoise « la Ceinture et la Route » et de la « politique de la République de Corée pour le nouveau Sud et le nouveau Nord ».Il a déclaré que les deux pays devraient travailler ensemble pour accélérer la coopération en marchés tiers, favoriser la communion d’esprit entre les deux peuples et créer une nouvelle ère pour les relations entre la République de Corée et la Chine.

Le Président Moon Jae-in a également indiqué, lors de la rencontre, que les affaires liées à Hong Kong et au Xinjiang sont des affaires intérieures de la Chine.

Les deux Chefs d’État ont également échangé des vues sur la situation dans la péninsule coréenne. Le Président Xi a déclaré que la Chine et la République de Corée ont des positions similaires et partagent des intérêts sur cette question, qu’elles sont attachées à la paix et à la stabilité de la péninsule, se prononcent pour une résolution du problème par le dialogue et la consultation, et représentent des forces fermes pour la stabilité et les pourparlers. La Chine soutient la République de Corée dans la poursuite de l’amélioration des relations avec la RPDC pour donner une impulsion au processus de pourparlers de paix de la péninsule. Le Président Moon Jae-in a déclaré que la République de Corée appréciait le rôle important de la Chine dans la recherche d’une solution à ce problème. L’occasion d’un règlement pacifique étant gagnée au prix de grands efforts, la République de Corée souhaite travailler avec la Chine pour faire avancer le processus de paix.

North Korea South Korea Japan China Russia Mongolia Map - Vector Illustration

Nous sommes d’avis que cette rencontre a ouvert la voie au développement de la prochaine étape des relations sino-coréennes. Nous souhaitons travailler avec la partie sud-coréenne pour mettre en œuvre avec tout le sérieux qui s’impose le consensus dégagé par les deux Chefs d’État et réaliser de nouveaux progrès dans les relations bilatérales.
Le Premier Ministre Li Keqiang rencontrera également le Président Moon Jae-in. Nous publierons en temps utile les informations concernées.

CHINE 2 Conférence de presse du 23 décembre 2019 W020191226350994345471

Q19 : Le « projet de loi sur l’autorisation de la défense nationale des États-Unis pour le budget 2020 » a été ratifié aux États-Unis. Il contient des contenus négatifs qui déforment et noircissent le développement militaire de la Chine, les questions liées à Taiwan, à Hong Kong et au Xinjiang, et les achats interdits de produits chinois.
La Chine a-t-elle un commentaire à faire à ce sujet ?

 

R : Nous exprimons notre vif mécontentement quant à l’adoption obstinée et la ratification par les États-Unis du « projet de loi sur l’autorisation de la défense nationale pour le budget 2020 », qui contient des éléments négatifs sur la Chine.

Nous avons fait des représentations solennelles auprès des États-Unis.
Nous exhortons les États-Unis à abandonner la mentalité de la guerre froide et les préjugés idéologiquesà envisager le développement de la Chine et les relations sino-américaines de manière objective et rationnelle, et à ne pas mettre en œuvre les clauses à contenus négatifs concernant la Chine, pour éviter d’affecter les relations sino-américaines et la coopération bilatérale dans des domaines importants.
Q20 : Deux questions. Tout d’abord, un article publié dans The Times, rédigé par Peter Humphrey, un ancien journaliste britannique qui a purgé une peine de prison en Chine, affirme qu’une fillette londonienne de six ans a trouvé un message dans une carte de Noël achetée à Tesco, le plus grand détaillant britannique, qui disait : « Nous sommes des prisonniers étrangers enfermés dans la prison de Qingpu à Shanghai en Chine. Nous sommes contraints de faire du travail forcé. Aidez-nous, s’il vous plaît. Informez une organisation des droits de l’homme et contactez M. Peter Humphrey. »
Quelle est votre réponse à cela ? Votre Ministère dispose-t-il de récentes informations sur les quatre marins chinois enlevés par des pirates au Gabon hier soir ?

M. Peter Humphrey maxresdefault  M. Peter Humphrey 

R : Sur votre première question, j’ai lu des reportages dans les médias britanniques. C’est une farce mise en scène par M. Peter Humphrey lui-même.
M. Humphrey ne peut pas rester sans rien faire. De temps en temps, il fait une apparition sous les projecteurs, comme s’il avait peur que les gens l’oublient. Mais sa dernière farce semble tout à fait démodée. Je lui conseille de trouver au moins de nouvelles astuces s’il veut se faire remarquer.

Je peux vous dire de manière responsable qu’après avoir vérifié auprès des départements compétents, nous savons avec certitude qu’il n’y a pas de cas de travail forcé de prisonniers étrangers dans la prison de Qingpu à Shanghai.

Sur votre deuxième question, le 22 décembre, heure locale, quatre hommes armés non identifiés ont attaqué deux bateaux de pêche appartenant à Sigapeche et emmené quatre marins de nationalité chinoise. On ne sait pas encore où ils se trouvent.

L’ambassade de Chine au Gabon a demandé à la partie gabonaise d’agir rapidement pour savoir ce qui s’est passé, lancer une opération de sauvetage et ne ménager aucun effort pour libérer les marins chinois. Nous continuerons de suivre de près la situation.

CHINE 3 Conférence de presse du 23 décembre 2019 W020191226350994343699

Q21 : Également au sujet du « projet de loi sur l’autorisation de la défense nationale pour le budget 2020 ». Le projet de loi a officiellement approuvé la création d’une force spatiale. Le chef d’état-major de l’US Air Force a déclaré que la Chine et la Russie menaçaient gravement les États-Unis, qui ont besoin de plus de force pour faire face aux capacités spatiales de la Chine et de la Russie.
Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

arton51819

R : Nous avons pris note des reportages concernés. Ces dernières années, au mépris de l’opposition de la communauté internationale, les États-Unis ont poussé leur stratégie de domination spatiale, allant de plus en plus loin sur la voie de la militarisation de l’espace et risquant d’en faire un nouveau champ de combat.

Ces agissements américains constituent une grave violation du consensus de la communauté internationale sur l’utilisation de l’espace extra-atmosphérique à des fins pacifiques.

Ils ont saboté l’équilibre et la stabilité stratégiques mondiaux et menacent directement la paix et la sécurité de l’espace extra-atmosphérique.

La Chine en est profondément préoccupée et s’y oppose fermement.

La sécurité spatiale que les États-Unis recherchent n’est qu’une sécurité pour eux-mêmes, alors que l’objectif fondamental de la communauté internationale est de sauvegarder la sécurité commune de toute l’humanité dans l’espace extra-atmoshérique. Dans leur poursuite obstinée de la militarisation de l’espace atmosphérique, les États-Unis continuent de faire du tapage autour de la Chine et de la Russie, tentent de rejeter sur autrui la responsabilité de leur faute et cherchent des prétextes pour se libérer.

La Chine se prononce toujours pour l’utilisation pacifique de l’espace extra-atmosphérique et contre la militarisation et la course aux armements dans l’espace.

Dans les circonstances actuelles, il est d’autant plus nécessaire et urgent d’entamer les négociations sur un instrument juridique international sur le contrôle des armements dans l’espace extra-atmosphérique. Nous espérons que la communauté internationale, en particulier les grands pays concernés, adoptera une attitude prudente et responsable pour sauvegarder une paix et une tranquillité durables dans l’espace et veiller à ce qu’il ne devienne pas un nouveau champ de bataille.
Q22 : Le Secrétaire d’État américain Mike Pompeo a critiqué le 21 décembre la Chine et la Russie pour avoir opposé leur veto à un projet de résolution sur l’aide transfrontalière aux droits de l’homme en Syrie. Il a déclaré que le veto de la Russie et de la Chine à une résolution du Conseil de Sécurité qui permettrait à l’aide humanitaire d’atteindre des millions de Syriens est honteux et qu’elles avaient du sang sur les mains.
Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Mike Pompeo a critiqué le 21 décembre l1042072370 Mike Pompeo

R : Le représentant permanent de la Chine auprès des Nations Unies Zhang Jun a expliqué la position de la Chine dans sa déclaration explicative au Conseil de Sécurité. J’ai déjà répondu à cela ce week-end.
Je tiens à souligner que le mécanisme de secours humanitaires transfrontaliers est un moyen de secours spécial adopté dans des circonstances spécifiques. Il devrait être fondé sur le plein respect de la souveraineté, de l’indépendance, de l’unité et de l’intégrité territoriale de la Syrie, en tenant compte des opinions du gouvernement syrien, et être évalué et ajusté en fonction du développement sur le terrain. La Chine a décidé sa position de vote selon la réalité des faits et en prenant en considération les intérêts fondamentaux du peuple syrien. La Chine rejette fermement les accusations infondées des États-Unis.

Si les États-Unis se soucient vraiment de l’état du peuple syrien et de la situation humanitaire en Syrie, pourquoi n’ont-ils pas voté pour le projet de résolution russe ? Ils auraient eu toutes les possibilités de tenir leur promesse envers le peuple syrien. Cela montre une fois de plus que leur préoccupation est hypocrite et qu’ils pratiquent le « deux poids deux mesures ». Cela est une manifestation concrète de la politisation des questions humanitaires.

Si les États-Unis se souciaient vraiment de l’état du peuple syrien et de la situation humanitaire en Syrie, ils devraient réfléchir sur eux-mêmes, car ce qui s’est passé en Syrie, y compris les souffrances du peuple syrien, a été précisément entraîné par les actes erronés des États-Unis et de certains autres pays.
Ils se sont immiscés de manière flagrante dans les affaires intérieures des autres pays et ont soutenu le « printemps arabe » au Moyen-Orient, et sont à l’origine de nombreux problèmes d’actualité brûlante régionaux.

Le monde voit clairement qui ment, qui se comporte avec hypocrisie, qui a du sang sur les mains. Ce sont eux qui devraient procéder à un examen de conscience.

CHINE 4 Conférence de presse du 23 décembre 2019 W020191226350994354659

Q23 : Le Secrétaire d’État américain Mike Pompeo a déclaré le 20 décembre que le Département d’État avait inscrit neuf pays, dont la Chine, dans la catégorie des « pays particulièrement préoccupants » en vertu du « projet de loi sur la liberté religieuse internationale » de 1998.
Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Etudiants-musulmans-Chine-2014_0_730_486

R : La Chine s’oppose fermement à cette décision américaine infondée qui ignore les faits. Le gouvernement chinois protège la liberté de croyance religieuse des citoyens chinois, et la population chinoise de toutes les ethnies jouit d’une pleine liberté religieuse conformément à la loi.

Il y a près de 200 millions de croyants en Chine, dont 20 millions de musulmans, plus de 380 000 personnes dont la profession est au service des différents cultes, environ 5 500 groupements religieux et environ 140 000 lieux de culte enregistrés pour des activités religieuses en Chine. Ce sont des faits fondamentaux qui ne peuvent pas être déformés par une poignée de politiciens américains.

Le peuple chinois est le mieux placé pour décrire la liberté de croyance religieuse en Chine. Nous exhortons les États-Unis à faire face aux faits fondamentaux et à les respecter, à bien s’occuper de leurs propres affaires et à cesser de s’immiscer dans les affaires intérieures de la Chine sous prétexte de religion.

Q24 : Selon des informations, le Président afghan Ghani est susceptible de remporter l’élection présidentielle et de renouveler son mandat.
Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

le Président afghan Ghani 17463078lpw-17463305-article-jpg_5696577 le Président afghan Ghani

R : Nous avons pris note des reportages concernés. La Chine respecte le choix fait par le peuple afghan en indépendance. Nous espérons sincèrement que l’élection présidentielle en Afghanistan se déroulera dans d’heureuses conditions.
Q25 : Vous avez dit, à propos de la rencontre du Président Xi Jinping avec le Président Moon Jae-in, que celui-ci a déclaré : « La République de Corée estime que les affaires de Hong Kong aussi bien que les affaires du Xinjiang sont des affaires intérieures de la Chine ». Cette déclaration du Président Moon Jae-in a été soulignée dans les médias chinois.
Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

le Président Moon Jae-in 2017-05-10t070630z_2005566978_rc16b03ee100_rtrmadp_3_southkorea-election  le Président Moon Jae-in

R : Voulez-vous que je fasse un commentaire à ce sujet ? (Le journaliste a acquiescé d’un signe de tête).
Telle a été la déclaration du Président Moon Jae-in. Cette déclaration, à mon avis, correspond aux faits. Il a dit un fait fondamental, à savoir que les affaires de Hong Kong et les affaires du Xinjiang sont des affaires intérieures de la Chine, n’est-ce pas ? (Le journaliste a acquiescé d’un signe de tête).
Q26 : La deuxième réunion du Conseil consultatif du Forum « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale s’est tenue à Beijing le 22 décembre.
Pourriez-vous nous en donner plus de détails ?

 

R : La deuxième réunion du Conseil consultatif du Forum « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale s’est tenue à Beijing le 22 décembre.
  • Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier Ministre français,
  • Mikhail Yefimovich Fradkov, ancien Premier Ministre russe,
  • Essam Sharaf, ancien Premier Ministre égyptien,
  • et d’autres membres du Consul consultatif ont assisté à la réunion.

Yang Jiechi, s2.reutersmedia.net  Yang Jiechi,

Yang Jiechi, membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et directeur du Bureau de la Commission des affaires étrangères du Comité central du PCC, a rencontré les membres du Conseil consultatif présents à la réunion.

Ma Zhaoxu, Copy1Ma_Zhaoxu_Lectern  Ma Zhaoxu

La réunion, présidée par le Vice-Ministre des Affaires étrangères Ma Zhaoxu, a discuté de la mise en œuvre des résultats de la deuxième édition du Forum « la Ceinture et la Route » et de l’édification commune de qualité de l’initiative « la Ceinture et la Route ». Les membres du Conseil consultatif ont salué les progrès réalisés dans le cadre de l’initiative « la Ceinture et la Route » et ont hautement apprécié le principe dit de « concertation, synergie et partage », le concept de coopération ouverte, verte et propre, et la poursuite d’un objectif durable favorable au mieux-être des populations.

Ils ont proposé

  • de poursuivre les efforts sur des projets de haute qualité,
  • d’améliorer le réseau de partenaires de coopération de l’initiative « la Ceinture et la Route »,
  • de nouer des partenariats pour l’interconnexion,
  • de promouvoir la croissance économique mondiale,
  • de bâtir une économie mondiale ouverte
  • et de soutenir la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030,

dans le but de traduire en résultats tangibles le consensus politique de la deuxième édition du Forum « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale.

La Chine espère que le Conseil consultatif continuera d’offrir des conseils et d’apporter de la sagesse et de la force au développement futur du Forum « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale.

CHINE 5 Conférence de presse du 23 décembre 2019 W020191226350994363475


SOURCE/ http://papeete.chineseconsulate.org/fra/fyrth/t1727955.htm


Chinese golden dragon statue isolate on white background. Clipping path.

Conférence de presse du 24 décembre 2019 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang

 

CHINE 6 Conférence de presse du 24 décembre 2019 W020191227355359077516

Q27 : Lorsqu’un journaliste étranger vous a demandé de commenter la diplomatie chinoise en 2019 la semaine dernière, vous avez dit que le Conseiller d’Etat Wang Yi accorde généralement un entretien de fin d’année aux médias chinois et lui a suggéré de patienter. Nous notons que le Conseiller d’Etat Wang Yi a accordé cet entretien hier.
Pourriez-vous partager plus d’informations ?

Le Conseiller d'Etat Wang Yi 59a01f6d-6169-430c-8873-ba1712ccf666  Le Conseiller d’Etat Wang Yi 

R : Le Conseiller d’Etat Wang Yi a accordé hier un entretien de fin d’année aux médias chinois, au cours duquel il a fait le point sur la diplomatie chinoise de cette année et a porté son regard sur les priorités de l’agenda diplomatique pour l’année prochaine.
En 2019, il y a eu des troubles dans de nombreuses régions du monde, avec des défis croissants. Parlant du parcours extraordinaire au cours de l’année, le Conseiller d’État Wang a déclaré : « Résistant aux épreuves, la Chine a progressé sur le front diplomatique ». Sous la direction du Comité central du PCC avec le camarade Xi Jinping comme noyau dirigeant, nous avons progressé, surmonté les défis et réalisé de nouvelles avancées importantes dans un contexte caractérisé par une situation internationale pleine d’agitation et d’instabilité, une économie mondiale morose et une situation difficile de la gouvernance mondiale.
Au cours de l’année écoulée, nous sommes restés attachés au multilatéralisme, avons défendu l’équité et la justice internationales et nous sommes opposés à l’unilatéralisme, à l’hégémonie et à la politique du plus fort.
Nous avons régulièrement développé des relations avec d’autres grands pays, avons vigoureusement fait progresser la coopération mutuellement avantageuse avec les pays voisins et les pays en développement, et contribué avec la sagesse chinoise à la résolution des problèmes brûlants internationaux et régionaux.
Nous avons conduit la gouvernance mondiale et renforcé la stabilité dans la situation internationale. Nous sommes restés attachés au principe des avantages mutuels et des résultats gagnant-gagnant, avons annoncé de nouvelles mesures importantes d’ouverture et donné un nouvel élan au libre-échange et à une économie mondiale ouverte.
Face à l’ingérence et à la provocation extérieures, nous avons fermement défendu la souveraineté, la sécurité nationale et les intérêts du développement, et avons fermement sauvegardé la dignité du pays, de la nation et du peuple.

L’année prochaine sera une année d’une grande importance pour le renouveau de la nation chinoise. En 2020, la Chine éliminera l’extrême pauvreté et parachèvera la construction d’une société de moyenne aisance sur tous les plans, atteignant son premier objectif du centenaire.

Le Conseiller d’Etat Wang a résumé notre travail sur le front diplomatique au cours de l’année à venir à travers les six tâches suivantes, en précisant la direction à suivre, les objectifs à atteindre et les mesures concrètes à prendre :

  1. premièrement, servir les principales stratégies de développement national ;
  2. deuxièmement, défendre les intérêts nationaux ;
  3. troisièmement, approfondir les partenariats ;
  4. quatrièmement, défendre le multilatéralisme ;
  5. cinquièmement, élargir la coopération internationale ;
  6. sixièmement, moderniser notre système et nos capacités de mener la diplomatie.

Xi Jinping skynews-china-president-xi_4804116 Xi Jinping

Au cours de l’année à venir, nous nous unirons étroitement autour du Comité central du PCC avec le camarade Xi Jinping comme noyau dirigeant, mettrons en œuvre la pensée de Xi Jinping sur la diplomatie et continuerons à aller de l’avant.
Nous assumerons nos responsabilités envers notre pays, la nation chinoise, le monde et l’humanité. Nous espérons travailler avec la communauté internationale pour construire une communauté de destin pour l’humanité, en bravant vents et tempêtes.
Q28 : Une question sur la réunion des dirigeants Chine-Japon-République de Corée à Chengdu aujourd’hui.
Y a-t-il eu une discussion sur la proposition conjointe de la Chine et de la Russie d’alléger les sanctions contre la RPDC ? Si oui, quelle a été la réaction du Japon et de la République de Corée ?
le Premier ministre chinois Li Keqiang, le président de la République de Corée Moon Jae-in et le Premier ministre japonais Shinzo Abe138655353_15772392285551n Le président de la République de Corée Moon Jae-in, le Premier ministre chinois Li Keqiang, et le Premier ministre japonais Shinzo Abe
R : La huitième réunion des dirigeants Chine-Japon-République de Corée s’est tenue à Chengdu ce matin. Vous pourrez prendre connaissance de notre communiqué de presse, qui sera bientôt publié.
Selon les informations dont nous disposons, les dirigeants des trois pays ont procédé à un échange de vues approfondi sur la situation dans la péninsule coréenne.
Ils ont réaffirmé que la dénucléarisation de la péninsule et une paix durable en Asie du Nord-Est étaient un objectif commun des trois parties et que le dialogue et la consultation étaient le seul moyen viable de résoudre la question de la péninsule.

Les trois pays ont souligné la nécessité de résoudre la question de la péninsule par des moyens politiques et diplomatiques, de renforcer leur communication et leur coordination sur les affaires de la péninsule et de jouer un rôle constructif dans la réalisation de la dénucléarisation de la péninsule et d’une paix durable en Asie du Nord-Est.

C’est tout ce que je peux partager pour le moment.

CHINE 7 Conférence de presse du 24 décembre 2019 W020191227355359076351

Q29 : Le 20 décembre, un satellite offert par la Chine à l’Éthiopie a été envoyé dans l’espace au Centre de lancement de satellites de Taiyuan.
Pourriez-vous nous expliquer pourquoi la Chine aide l’Ethiopie à lancer ce satellite ?

ethiopie thumbs_b_c_c744643e464e077aac3f0cffdda14aa1

R : Le premier satellite éthiopien a été lancé avec succès à Taiyuan, en Chine, le 20 décembre. C’est un événement qui mérite d’être célébré dans les deux pays.

Comme nous le disons souvent, l’amitié entre la Chine et l’Afrique n’est pas abstraite, mais concrète. Elle se concrétise par notre coopération fructueuse, dont l’aérospatiale est un domaine émergent et important.
En septembre 2018, le Plan d’action de Beijing du FOCAC (2019-2021) a été adopté lors du sommet du FOCAC à Beijing. Dans ce document, il est indiqué que la Chine continuera à fournir des équipements d’application météorologique et de télédétection, ainsi que des aides en matière d’éducation et de formation aux pays africains, afin d’aider les pays africains à améliorer leurs capacités en matière de prévention et de réduction des catastrophes ainsi que de lutte contre le changement climatique.

Nous faisons de notre mieux pour tenir nos promesses aux frères africains. Le satellite lancé pour l’Ethiopie est un projet dans le cadre de la coopération Sud-Sud sur le changement climatique de la Chine visant à aider l’Éthiopie dans ses recherches sur la lutte contre le changement climatique et l’agriculture et à stimuler le progrès économique et social local. Avant ce lancement, la Chine a également aidé d’autres pays africains, comme le Nigeria et l’Algérie, à envoyer des satellites dans l’espace.

Je tiens à souligner que des scientifiques chinois et éthiopiens ont construit ce satellite en étroite collaboration. La partie chinoise a également proposé une formation sur la technologie des satellites aux techniciens éthiopiens. Une fois que le satellite sera entré en orbite, l’Ethiopie pourra le faire fonctionner de façon indépendante.

C’est un autre exemple montrant le concept de la Chine d’apprendre à quelqu’un à pêcher plutôt que de lui donner un poisson.

Lors de son investiture en 2013, le président chinois Xi Jinping avait choisi l'Afrique pour son premier voyage officiel à l'étranger. Ci-dessus à Dar es Salam, Tanzanie. (Crédits DR)chinafrique Lors de son investiture en 2013, le président chinois Xi Jinping avait choisi l’Afrique pour son premier voyage officiel à l’étranger. Ci-dessus à Dar es Salam, Tanzanie. (Crédits : DR)

La Chine et l’ Afrique forment une communauté de destin et une communauté d’intérêts avec une coopération gagnant-gagnant. Nous sommes prêts à travailler avec les pays africains pour promouvoir la coopération dans l’aérospatiale et d’autres domaines afin d’aider les frères africains à réaliser leur rêve africain avec une meilleure qualité et à un niveau plus élevé en réalisant la coopération gagnant-gagnant et le développement partagé au sein du processus.

Q30 : La police népalaise a annoncé aujourd’hui avoir arrêté 122 citoyens chinois.
Avez-vous des détails ou des commentaires sur cette affaire ?

localiser-nepal-sur-carte-du-monde  NEPAL

R : D’après les informations dont je dispose pour l’instant, ces citoyens sont soupçonnés de s’être livrés à des activités de cyber-fraude transfrontalières. L’enquête sur cette affaire est toujours en cours. Il s’agit d’une opération majeure menée en collaboration par les polices chinoise et népalaise. Nous continuerons de travailler avec le Népal pour renforcer la coopération dans divers domaines, y compris l’application des lois, pour lutter contre la criminalité transfrontière et faciliter les échanges amicaux entre les peuples des deux pays.

CHINE 8 Conférence de presse du 24 décembre 2019 W020191227355359087186

Q31 : Les élections législatives ont eu lieu en Ouzbékistan le 22 décembre.
Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

carte-ouzbekistan

R : La Chine félicite l’Ouzbékistan pour le bon déroulement des élections législatives. A l’invitation de la Commission électorale centrale de l’Ouzbékistan, la Chine a envoyé une délégation pour observer les élections. Nous pensons qu’il s’est agi d’un processus démocratique, ouvert et transparent, qui a démontré l’ouverture et l’inclusivité politiques de l’Ouzbékistan. La Chine le salue et souhaite au peuple ouzbek des progrès plus importants dans le développement national.

220px-Uzbekistan_on_the_globe_(Eurasia_centered).svg

En tant que voisin, ami et partenaire stratégique global de l’Ouzbékistan, la Chine attache une grande importance à ses relations avec l’Ouzbékistan. Nous sommes prêts à travailler avec l’Ouzbékistan pour renforcer le soutien mutuel et la coordination stratégique, approfondir la coopération dans le cadre de la construction conjointe de « la Ceinture et la Route » et faire progresser constamment les relations bilatérales.

Q32 : Selon le communiqué de presse publié hier par la Chine sur la rencontre entre le Président Xi Jinping et le Président Moon Jae-in, le Président Moon a déclaré que les affaires de Hong Kong et du Xinjiang étaient des affaires intérieures de la Chine. Mais la partie sud-coréenne a nié cela, affirmant que le Président Moon n’a pas exprimé de position concernant Hong Kong et le Xinjiang.
Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?

rencontre entre le Président Xi Jinping et le Président Moon Jae-in 988018d59c7a4da6a14f9aab61260d2d_20191219144639 rencontre entre le Président Moon Jae-in & le Président Xi Jinping

R : Je pense que vous avez vu le communiqué de presse de la Chine. J’ai également répondu à une question de NHK hier à ce sujet. Le communiqué de presse est une description détaillée de la rencontre. Je vous suggère de le relire.
Q33 : Le Conseiller d’État Wang Yi a parlé de la question de la péninsule coréenne dans son point sur la diplomatie chinoise en 2019. Il a appelé les États-Unis à prendre des mesures concrètes dès que possible pour concrétiser ce qui avait été convenu à Singapour.
A quelles « mesures concrètes » a-t-il fait référence ? La Chine pense-t-elle que la RPDC a déjà mis en œuvre le consensus de Singapour ?

le-conseil-de-securite-adopte-de-nouvelles-sanctions-contre-pyongyang-1262527

R : Il n’y a pas si longtemps, la Chine et la Russie ont présenté un projet de résolution sur la question de la péninsule coréenne au Conseil de sécurité des Nations unies. Elles estiment toutes les deux que la détente actuelle de la situation dans la péninsule doit être chérie et que la possibilité d’un règlement politique de la question de la péninsule doit être saisie. Nous encourageons toutes les parties, en particulier les États-Unis et la RPDC, à rester attachées au dialogue et à la consultation, à aller dans le même sens, à sortir de l’impasse dès que possible, et à œuvrer pour de nouveaux progrès dans le processus de règlement politique de la question de la péninsule.

En même temps, notre position est claire : les sanctions contre la RPDC doivent être ajustées en fonction des nouveaux développements de la situation. Il y a une formulation explicite dans le projet de résolution de la Chine et de la Russie.

Nous sommes prêts à rester en communication étroite avec toutes les parties au sujet de la question de la péninsule et à travailler de concert pour faire progresser le processus de règlement politique de la question de la péninsule, et en particulier pour éviter un renversement dramatique.

CHINE 9 Conférence de presse du 24 décembre 2019 W020191227355359085506


SOURCE/ http://papeete.chineseconsulate.org/fra/fyrth/t1728183.htm


Chinese golden dragon statue isolate on white background. Clipping path.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s