3143 – Histoire de la Suisse Romande …

map_suisse_romande

république romande images

 

Note Sans a priori … étant en charge d’une page sur la « République Romande » … il est tout « naturel » de rechercher le plus de renseignements possible sur cette « République » … je pense qu’il y en a d’autres à trouver … j’incite les lecteurs à communiquer sur ce sujet …  Merci d’avance !

Sommaire [masquer]

AVANT-PROPOS


Introduction


Cet article retrace l’histoire de la Suisse Romande avec, en parallèle, les dates et événements majeurs de la Suisse depuis sa création en 1291. ceci afin de mieux comprendre la situation actuelle.

Les chapitres de l’article


L’article sur l’histoire de la suisse romande est découpé en 6 parties:

  • Avant-Propos.
  • 1291 – 1476: De la création de la Suisse aux guerres de Bourgognes.
  • 1476 – 1798: Des guerres de Bourgognes à Napoléon.
  • 1798 – 1848: De Napoléon au Sonderbund.
  • 1848 – Aujourd’hui: La Suisse moderne.
  • Conclusion.

Chaque partie est elle-même segmentée en 5 sections qui sont:

  • les entrées dans la confédérations
  • les opérations militaires au sein de la confédération
  • les traités et pactes de la confédération
  • la situation au niveau de territoires actuellement en Suisse Romande
  • les cartes géographiques.

La Suisse Romande


La Suisse Romande est définie par la zone en Suisse où le français est considéré comme la langue officielle. Elle comprend:

Cantons où le français est parlé sur tout le territoire.

  • Vaud
  • Genève
  • Neuchâtel
  • Jura (excepté la commune germanophone d’Ederswiler)

Cantons où le français est parlé majoritairement:

  • Fribourg: Districts de la Veveyse, Glâne, Sarine, Broye et Gruyère. Les districts de la Sarine et du Lac sont bilingues.
  • Valais:  Districts de Monthey, St-Maurice, Martigny, Entremont, Sion, Conthey, Hérens et Sierre.

Canton où le français est parlé minoritairement:

  • Berne: Districts de Courtelary et de la Neuveville

Pour rappel, le territoire suisse est divisé en cantons, eux-mêmes divisés en districts puis communes. En raison de l’étroitesse de son territoire, le canton de Genève ne possède pas de district.

La carte des cantons Suisse actuelle et une carte linguistique de la Suisse. (JU=Jura, NE=Neuchâtel, FR=Fribourg, GE=Genève)
 drapeau des cantons suisse avec la carte - Histoire de la Suisse Romandecarte linguistique de la suisse - Histoire de la Suisse Romande

Les langues en Suisse


La limite entre les parties francophone et germanophone n’a que très peu bougée depuis le 7e siècle où elle marquait la frontière entre les Burgondes et les Alamans. Le français se parle petit à petit dès la fin du 15è siècle et il s’intensifie au début du 19e au dépens des nombreux dialectes franco-provençal eux-mêmes issus directement du latin parlé au temps de l’empire romain.  Aujourd’hui la langue française fait partie des 4 langues parlées en Suisse avec 20% de la population Suisse et environ 1.8 millions d’habitants. La langue allemande est nettement majoritaire et est restée seule langue officiel de la Confédération jusqu’au début du 19e siècle.

La Suisse Romande avant 1291


Voici un résumé des peuples ayant occupés le territoire de la Suisse Romande depuis 2’000 ans.

  • Les Helvètes: avant -50 av JC.
  • L’empire Romain: -50 av JC → 4e siècle.
  • L’Empire Romain d’Occident: 4e → 5e siècle.
  • Le Royaume des Burgondes: 5e → 6e siècle.
  • Le Royaume de Bourgogne: 6e → 9e siècle.
  • Le Royaume de Bourgogne-Transjurane: 9e → 11e siècle.

La situation à la fin du 13e siècle en Suisse Romande est la suivante:

  • Genève: Sous le contrôle de l’évêque de Genève.
  • Vaud: Sous le contrôle de la maison de Savoie et de l’évêque de Lausanne.
  • Neuchâtel: Maison de Neuchâtel.
  • Fribourg: Maison de Kibourg succédant à la maison de Zaehringen.
  • Valais: Sous contrôle de la maison de Savoie (Bas-Valais) et de l’évêché de Sion.

Le territoire de la Suisse Romande comme celui de la Suisse fait partie du Saint-Empire Romain Germanique, une entité administrative composée d’un grand nombre d’entités politiques parfois en guerre l’une contre l’autre.

Le drapeau du Saint-Empire Romain Germanique avec son aigle bicéphale.
Le drapeau du Saint-Empire Romain Germanique avec son aigle bicéphale.

DE LA FONDATION AUX GUERRES DE BOURGOGNE # 1291-1476


La Suisse est créé par le Pacte Fédéral en 1291 avec les cantons d’Uri, Schwytz et Nidwald formant ainsi la Suisse des III Cantons. Dans les 50 années suivantes viennent s’agréger des cantons de la Suisse centrale actuelle menant à la Suisse des VIII Cantons.

🕺 Les entrées dans la confédération # 1ère vague


A noter que nos jours, Obwald et Nidwald sont regroupés sous le canton d’Unterwald et forment chacun un demi-canton mais ne sont pas issus d’une séparation comme Appenzell ou Bâle.

Uri 1291

canton of Uri Flag

Schwytz 1291

Drapeau Suisse du canton de Schwitz

Nidwald 1291

Drapeau Suisse du canton de Nidwald

Obwald 1291

Drapeau Suisse du canton d'Obwald

Lucerne 1332

Drapeau du Canton de Lucerne

Zürich 1351

Drapeau Suisse du canton de Zurich

Glaris 1352

Drapeau Suisse du canton de Glaris

Zoug 1352

Drapeau Suisse du canton de Zug

Berne 1353

Drapeau Suisse du canton de Berne

⚔️ Opérations Militaires


Trois principales batailles victorieuses ont lieu contre les Habsbourg: Morgarten près de Zürich en 1315, Sempach près de Lucerne en 1386 et Näfels dans le canton de Glaris en 1388. La maison de Habsbourg est l’ennemi mythique des débuts de la Confédération. Cette maison possède à cette époque des territoires au niveau de du nord de la Suisse actuelle et de l’Alsace. Elle s’étendra au fil des siècles par le jeu des alliances et des mariages sur d’immenses territoires au niveau de l’Europe de l’est ainsi que de l’Espagne et des Pays-Bas.

Les tableaux des batailles de Morgarten (Source: Wikimedi Commons), Sempach exposé au fort Cindey et Näfels (Source: Wikimedi Commons). On peut voir sur le tableau que les Confédérés se battaient ensemble mais chacun sous sa bannière cantonale.
La bataille de Morgarten  Le tableau de la bataille de Sempach exposé au fort Cindey.La bataille de Nafels

De 1474 à 1477 ont lieu les Guerres de Bourgogne qui auront une influences particulièrement importante sur la Suisse Romande. Le duché de Bourgogne était situé entre la France et la Suisse avec une étendue territoriale allongée allant du Nord de Lyon aux Pays-Bas. La guerre éclate entre le Duc de Bourgogne, Charles le Téméraire et les Suisses. La Savoie qui occupe le Pays de Vaud et Genève sont alliés au Duc de Bourgogne.

Carte des belligérants des Guerres de Bourgogne.
Carte des guerres de Bourgogne - Histoire de la Suisse Romande

5 batailles ont lieu, les premières et dernières dans l’actuel France, et les 3 autres dans l’actuel Suisse:

  • 1474: Héricourt.
  • 1475: La Planta. Entre la Savoie sans Charles le Téméraire et le Valais avec le renfort des Suisses.
  • 1476: Grandson.
  • 1476: Morat.
  • 1477: Nancy.

Ces cinq batailles se soldent par une victoire des Suisses ou de leurs alliés pour ce qui est des batailles de Héricourt et Nancy. Les Suisses ont pu compter sur l’aide financière précieuse du Roi de France désireux de limiter la puissance du Duc de Bourgogne. Consulter les détails complets concernant les guerres de Bourgogne.

Un tableau de la bataille de Morat exposé au Fort Cindey pour soutenir la troupe.
Un tableau de la bataille de Morat exposé au Fort Cindey pour soutenir la troupe.

📃 Traités et Pactes


  • 1291 – Pacte fédéral. Alliance militaire entre Uri, Schwytz et Unterwald.
  • 1315 – Pacte de Brunner, juste après la bataille de Morgarten. Signé entre les membres fondateurs de la Suisse et renforce le pacte fédéral.

⛳️ Suisse Romande


Dans un premier temps, en 1798, après sa libération des Bernois avec l’aide de la France, le territoire du canton de Vaud intègre la République Helvétique sous le nom de Canton du Léman puis est appelé Canton de Vaud à son intégration dans la Confédération en 1803. C’est le premier canton Suisse entièrement francophone. A noter le rôle de La Harpe, un vaudois qui facilita la libération du Pays de Vaud ainsi que la préservation de son indépendance en 1815 alors que les Bernois réclamaient leur anciennes possessions au Congrès de Vienne. La Harpe utilisa ses très bonnes relations avec l’empereur de Russie, Alexandre Ier pour faire pencher la balance en faveur du Canton de Vaud.

L’île de la Harpe située à coté du château de Rolle.
L'île de la Harpe située à coté du château de Rolle - histoire de la suisse romande
Les Cantons de Neuchâtel, Valais et Genève ne souhaitent pas rester isolés et intègrent la Confédération en 1815 après la défaite de Napoléon. Neuchâtel a la particularité de rester sous souveraineté de la Prusse alors même qu’il fait partie de la Confédération. En ce qui concerne Genève, les Suisses exigent une continuité territoriale pour pouvoir l’intégrer dans la Confédération. En effet en 1815, Genève ne possède pas de frontière avec le canton de Vaud et son territoire était en plus constitué en 5 parties discontinues (Genève, Satigny, Jussy, Genthod et Céligny). C’est ainsi que Versoix, Meyrin, Collex-Bossy, Prégny, Grand-Sacconnex et Vernier alors dans le Pays de Gex français, deviennent Suisse en 1816 près le traité de Paris. En 1815, les Suisses constitués de soldats soleurois et fribourgeois débarquent symboliquement à Genève du côté de Port Noir. D’autre part,une dizaine d’autres communes de Savoie qui appartenaient au Royaume de Sardaigne (Ancienne Savoie avec la Sardaigne) rejoindront aussi Genève après le traité de Turin en 1816 comme Carouge par exemple permettant ainsi le liaison de Satigny et Jussy au reste du canton de Genève.

La carte du canton de Genève avec les possessions avant 1815 en jaune. Les territoires acquis après le Congres de Vienne au profil de la France en bleu et au profil du Royaume de Sardaigne en rouge. Source: Wikimedia Commons.
La carte du canton de Genève avec les possessions avant 1815 en jaune. Les territoires acquis après le Congres de Vienne au profil de la France en bleu et au profil du Royaume de Sardaigne en rouge.

Une plaque commémorative de l’intégration du Canton du Léman dans la République Helvétique en 1798 dans la cathédrale de Lausanne:
Une plaque commémorative de l'intégration du Canton du Léman dans la République Helvétique en 1798 dans la cathédrale de Lausanne - Histoire de la Suisse Romande

Une colonne à Port Noir sur la rive gauche de la rade de Genève pour se rappeler du débarquement des Suisses en 1815.
Une colonne à Port Noir sur la rive gauche de la rade de Genève pour se rappeler du débarquement des Suisses en 1815 - histoire de la suisse romande

Situation en 1848:

  • Territoire du canton de Vaud: Libéré des Bernois en 1798. D’abord Appelé Canton du Léman sous la République Helvétique puis intégré à la Confédération en 1803.
  • Territoire du Canton de Genève: Annexé par la France Napoléonienne en 1798 (Département du Léman) puis intégré à la Confédération en 1815.
  • Territoire du canton de Fribourg: Morat intégré au canton de Fribourg en 1803.
  • Territoire du canton du Jura: Donné au canton de Berne en 1815 suite au traité de Vienne pour compenser les pertes de Vaud et Argovie.
  • Territoire du canton du Valais: Annexé par la France  Napoléonienne en 1810 (République  du Simplon) puis intégré à la Confédération en 1815.
  • Territoire du canton de Neuchâtel: Appartient à la Prusse. Intégré à la Confédération en 1815.

🌍 Cartes


Evolution territoriale de la Suisse de 1291 à 1797. (Source: Wikimedia: Marco Zanoli)

Carte de l'Evolution territoriale de la Suisse de 1291 à 1797 - Histoire de la Suisse Romande

La République Hélvétique. 1798-1799. (Source: Wikimedia: Augusta89)

Carte de La République Hélvétique. 1798-1799 - Histoire de la Suisse Romande

La Confédération Hélvétique de 1803 à 1814. (Source: Wikimedia: Augusta89)

Carte de La Confédération Hélvétique de 1803 à 1814

La Suisse en 1814 après le traité de Vienne. (Source: Wikimedia: Marco Zanoli)

Carte de La Suisse en 1814 après le traité de Vienne

LA SUISSE MODERNE # DEPUIS 1848


En 1848, suite à la guerre du Sonderbund, est mis en place l’état fédéral, base de la Suisse Moderne avec notamment une armée et une monnaie commune. C’est également à ce moment qu’à lieu la création du drapeau Suisse par Dufour.

🕺 L’entrée dans la confédération


En 1979, le dernier canton est créé par la séparation d’une partie francophone du jura bernois du canton de Berne.

Jura 1979

Drapeau Suisse du canton du Valais

⚔️ Opérations Militaires


Aucune, la Suisse est devenue neutre après le congres de Vienne de 1814.

📃 Traités et Pactes


Rien de particulier.

⛳️ Suisse Romande


Depuis 1814 et le Congrès de Vienne jusqu’à nos jours, aucune modification territoriale n’intervient par rapport aux cantons suisses, à l’exception de la création du canton du Jura. En 1856, Neuchâtel, qui était déjà un canton suisse depuis 1814, se sépare de son statu particulier en se libérant de la souveraineté de la Prusse.

🌍 Carte


Les cantons Suisses au 21e siècle. (Source: Wikimedia: Poulpy)
carte de la suisse avec les cantons

CONCLUSION


On peut s’apercevoir que l’histoire de la Suisse Romande au sein de la Suisse est relativement récente et date principalement de 200 ans. C’est l’arrivée de Napoléon et surtout sa chute qui précipitera les cantons de Vaud, Valais, Neuchâtel et Genève au sein de la Confédération Helvétique. Fribourg avait déjà intégré la Confédération à la fin du 15e siècle après les guerres de Bourgogne pendant lesquels des populations de Suisse Romande, notamment celles commandées par Jacques de Romont, combattirent contre les Suisses. Le canton du Jura, lui, provient d’une scission d’une partie francophone du canton de Berne.
Avant l’arrivée de Napoléon, les territoires en Suisse Romande furent fortement marqués par le comté puis duché de Savoie du 12e au 15e siècle puis par le canton de Berne qui occupa le futur canton de Vaud du 16e à la fin du 18e siècle. Pendant cette même période, les cantons de Genève, Valais et Neuchâtel restèrent indépendants.


Extrait – source/ https://torpille.ch/histoire-de-la-suisse-romande/#_Suisse_Romande-2

4 réflexions au sujet de « 3143 – Histoire de la Suisse Romande … »

    1. Tout a fait d’accord … mais si vous voulez faire paraître un article à ce sujet … de qualité, n’hésitez pas à l’envoyer … je sélectionne les articles intéressant … mais je n’ai pas le temps de tout regarder … j’ajoute que je ne suis pas Suisse mais j’aime ce pays de par ma famille, en partie Suisse Alémanique du côté d’Olten … Si vous avez des propositions … n’hésitez pas ! Merci

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s